“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Palais Princier: la rose et le chevalier

Mis à jour le 03/08/2016 à 05:09 Publié le 03/08/2016 à 05:09
Antonio Meneses interprétera Schuman, jeudi soir, au Palais Princier.

Antonio Meneses interprétera Schuman, jeudi soir, au Palais Princier. Photo DR

Palais Princier: la rose et le chevalier

Il a plu, dimanche soir, sur la Grande Porte de Kiev. L'information ne concerne pas la météo de la capitale ukrainienne mais bel et bien notre Principauté

Ce soir­ là, en effet, alors que dans la cour du Palais le Philharmonique interprétait cette œuvre monumentale que sont les Tableaux d'une exposition de Moussorgsky et arrivait au passage intitulé la Grande porte de Kiev, il s'est mis à pleuvoir. Interruption du concert. Départ d'une partie du public. Puis reprise du concert jusqu'à la fin.

Avant les Tableaux d'une exposition, on avait entendu une magnifique interprétation du concerto de Ravel par le pianiste Jean-Yves Thibaudet, suivie, en bis, d'une Pavane pour une infante défunte qui fit frémir toute l'assistance.

Un Strauss peut en cacher un autre

Ce n'est plus la voix du piano mais celle du violoncelle que l'on entendra jeudi soir en soliste. Le Brésilien Antonio Meneses, qui est l'un des grands violoncellistes de notre époque, interprétera le très beau concerto de Schumann. On sera dans une atmosphère romantique que prolongera une version orchestrale du Chevalier à la rose de Richard Strauss. (Il s'agit de l'histoire d'un messager qui apporte une rose à la femme

dont un baron est épris. L'une des premières interprétations mondiales de cette œuvre a eu lieu à Monte­Carlo en 1926).

Le concert sera dirigé par John Neschling, chef d'orchestre lui aussi brésilien d'origine autrichienne, petit­cousin du compositeur Arnold Schönberg.

Comme un Strauss peut en cacher un autre, nous entendrons également la Chauve­Souris de… Johann Strauss (et non Richard comme pour le Chevalier à la rose). Johann Strauss : le roi de la valse ! Les Chauve-souris, on le sait, ne sortent que la nuit. Ce sera le cas, ce jeudi, dans la cour du Palais.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct