Rubriques




Se connecter à

Marcus Miller annule sa venue à Jazz à Juan

Marcus Miller, le plus célèbre bassiste américain, devait ouvrir la 60e édition de la manifestation dans la Pinède-Gould. Il vient d’annuler sa tournée européenne.

Robert Yvon Publié le 18/05/2021 à 12:05, mis à jour le 18/05/2021 à 12:05
Marcus Miller ne viendra pas cet été à Juan-les-Pins. (Photo Frantz Bouton)

Coup dur pour la soixantième édition de "Jazz à Juan", qui avait prévu le vendredi 9 juillet d’ouvrir l’édition anniversaire de son festival avec le bassiste américain Marcus Miller. Ce dernier ne viendra pas, en raison des incertitudes liées à la pandémie de Covid 19 et de ses variants.

 

Marcus devait se produire avec des invités de marque dont le saxophoniste légendaire de James Brown et Prince: Macéo Parker et le batteur français Manu Katché. "On vient d’apprendre par son manager que comme beaucoup d’artistes internationaux, Marcus ne pourrait pas assurer cette tournée européenne avec ses musiciens. Selon lui, il y a trop d’incertitudes sur les conditions de voyage en Europe et le retour aux USA. Organiser les vols est très compliqué. Nous comprenons cette situation et nous avons pris bonne note de cette annulation, en espérant le retrouver pour la 61è édition de Jazz à Juan en juillet 2022", a précisé Philippe Baute.

Jean-René Palacio, directeur artistique et le directeur de l’office de tourisme organisateur de Jazz à Juan travaille sur une nouvelle affiche autour de Macéo Parker qui a-lui-maintenu sa présence le vendredi 9 juillet prochain. Les autres artistes américains de jazz programmés à cette 60è édition, ont pour l’instant maintenu leur présence. Il s’agit de Melody Gardot (10 juillet), Kenny Garrett et Wynton Marsalis (11 juillet), Robin McKelle et Gregory Porter (12 juillet).

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.