“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les concerts spontanés interdits sur la Côte d'Azur pour la Fête de la musique dimanche

Mis à jour le 18/06/2020 à 15:50 Publié le 18/06/2020 à 15:37
La Fête de la musique boulevard d'Aguillon à Antibes.

La Fête de la musique boulevard d'Aguillon à Antibes. Photo archives E. O

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les concerts spontanés interdits sur la Côte d'Azur pour la Fête de la musique dimanche

La préfecture des Alpes-Maritimes a indiqué, ce jeudi, que les concerts de rue spontanés seront interdits sur la Côte d'Azur dimanche pour la Fête de la musique.

Elle met en avant évidemment l'épidémie de coronavirus et l'interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique.

Cependant, des dérogations sont possibles pour ceux qui le souhaitent.

Pour cela, les intéressés doivent soumettre leur demande d'autorisation auprès du Préfet "en lien avec le maire concerné sous réserve que les conditions d’organisation permettent de garantir le respect des contraintes sanitaires".

Et ils doivent faire très vite!

En effet, la préfecture des Alpes-Maritimes indique que ces demandes d'autorisation préalable "devront être impérativement adressées au plus tard ce jeudi 18 juin à 18 heures à l’adresse mail suivante pref-sidpc-covid19@alpes-maritimes.gouv.fr" en indiquant dans l'objet du message "déclaration rassemblement de plus 10 personnes".

Enfin, la préfecture des Alpes-Maritimes rappelle que "l’organisation de concerts dans les bars, cafés et restaurants, relève de la responsabilité de l’exploitant du lieu, mais ceux ci sont déconseillés dès lors qu’ils sont susceptibles de générer des rassemblements non maîtrisés sur la voie publique."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.