“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le vainqueur du festival de la chanson de San Remo ne plaît pas à Matteo Salvini

Mis à jour le 10/02/2019 à 22:25 Publié le 10/02/2019 à 13:26
Mahmood a remporté la 69e édition du festival de la chanson le plus populaire d'Italie.

Mahmood a remporté la 69e édition du festival de la chanson le plus populaire d'Italie. Capture d'écran Rai.

Le vainqueur du festival de la chanson de San Remo ne plaît pas à Matteo Salvini

Mahmood, un jeune Italien de mère sarde et de père égyptien, a remporté ce samedi soir la 69e édition du festival de la chanson de San Remo avec sa chanson "Soldi".  Un tweet du ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, président de la Ligue, déclenche la polémique.

"Mahmood... bof. La chanson italienne la plus belle ?. Moi j'aurais choisi Ultimo. Et vous, qu'en dites-vous ?"

Ce tweet de Matteo Salvini, peu après la victoire ce samedi soir, du chanteur Mahmood au festival de la chanson de San Remo, n'est pas passé inaperçu de l'autre côté des Alpes.

D'autant que la manifestation connaît un succès qui ne se dément pas depuis près de 70 ans.

Cette année encore la RAI 1 a enregistré une audience chaque soir de 9 à 10 millions de téléspectateurs pendant les cinq soirées du festival.

Le vote est fait pour moitié par les téléspectateurs par téléphone, pour 30% par les journalistes de la salle de presse et pour 20% par un jury.

Lors du dernier vote, samedi en fin de soirée, entre les trois finalistes, Mahmood n’a obtenu qu’un peu plus de 14% des votes du public. C’est donc la salle de presse et le jury qui ont fait la différence.

critiques avant le festival

La polémique avait démarré avant le festival à travers un échange par medias interposés entre le directeur du festival, le chanteur Claudio Baglioni, et Matteo Salvini.

Lors de la conférence de presse de présentation du festival, à propos des migrants, Claudio Baglioni, avait notamment déclaré :  "L'Italie est un pays devenu méchant où l'on considère dangereux celui qui est différent de nous et où l'on regarde même notre ombre avec soupçon. Les mesures prises par le gouvernement actuel, comme les précédents, ne sont pas à la hauteur de la situation. Si le problème avait été pris en considération il y a plusieurs années, on n'en serait pas arrivé là."

Le ministre de l'Intérieur avait répliqué sèchement : "Chante, ça te passera. Pour la sécurité, l'immigration et de terrorisme, laisse ceux qui ont le droit et le devoir de le faire s'en occuper."

A cours de la conférence de presse qui a suivi sa victoire, Alessandro Mahmoud (son vrai nom) a déclaré à propos de la polémique Baglioni/Salvini. "Moi je suis italien, je suis né et j'ai grandi à Milan. Je ne me sens pas concerné. Dans ma chanson, j'ai mis une phrase en arabe qui est un souvenir de mon enfance, mais je suis italien à 100%"

Mahmood représentera l'Italie en mai à l'Eurovision avec sa chanson "Soldi".

à partir de 1 €


La suite du direct