Rubriques




Se connecter à

Le palmarès des NRJ Music Awards 2021, après un triomphal retour à Cannes

Samedi soir au Palais des festivals, artistes francophones et internationaux ont renoué avec les fastes d’une cérémonie de récompenses toujours aussi attendue et spectaculaire.

Jimmy boursicot (jboursicot@nicematin.fr) Publié le 21/11/2021 à 08:10, mis à jour le 22/11/2021 à 10:30
Nommée pour la première fois aux NMA, l’Azuréenne Eva a décroché le prix d’artiste féminine francophone de l’année. Photo Patrice Lapoirie

Deux ans, c’est très long, surtout à l’ère de l’instantané. Et pourtant, rien ne semblait avoir changé. De retour à Cannes après une parenthèse parisienne en 2020, les NRJ Music Awards ont renoué avec leurs bonnes vieilles traditions, samedi soir.

De quoi ravir les fans, massés des heures avant autour du tapis rouge. Pour mesurer la cote de popularité d’un artiste, les cris accompagnant son passage restent toujours une bonne indication. À ce petit jeu-là, certains, comme Angèle, Tayc ou l’Azuréenne Eva, ont mis la barre assez haut.

En coulisses, l’effervescence régnait, comme d’habitude, et les looks soignés et/ou excentriques défilaient les uns après les autres.

Le show, lui, retrouvait des couleurs par rapport à celui de l’an dernier. Et tout le monde attendait cela depuis un bail...

 

Le palmarès

> Artiste féminine francophone
Eva.

> Artiste féminine internationale
Dua Lipa.

> Artiste masculin francophone
Dadju.

> Artiste masculin international
Ed Sheeran.

> Révélation francophone
Naps.

 

> Révélation internationale
Olivia Rodrigo.

> Groupe/duo francophone
Vitaa & Slimane.

> Groupe/duo international
Coldplay.

> Chanson francophone
Evidemment, de Kendji Girac

> Chanson internationale
Bad Habits, d’Ed Sheeran.

> Collaboration francophone
Amel Bent & Hatik, pour 1,2,3

> Collaboration internationale
Coldplay & BTS, pour My Universe.

 

> Clip de l’année
De l’or, de Vitaa & Slimane.

> DJ de l’année
DJ Snake.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.