“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le concours de piano à 4 mains remporté par un duo polonais

Mis à jour le 14/12/2015 à 05:03 Publié le 14/12/2015 à 05:03
L'Orchestre philarmonique était sous la direction de Philippe Bender. Le soirée s'est ouvert avec deux pianistes internationaux, Louis Lortie (de dos) et Hélène Mercier (de face).

L'Orchestre philarmonique était sous la direction de Philippe Bender. Le soirée s'est ouvert avec deux pianistes internationaux, Louis Lortie (de dos) et Hélène Mercier (de face). Cyril Dodergny

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Le concours de piano à 4 mains remporté par un duo polonais

Les jeunes Alekansdra et Paulina ont surclassé leurs adversaires coréens, pourtant très professionnels

On a voté ce week-end en Principauté. Oui, on a voté… Mais pour des duos de piano !

Les duos en question s'affrontaient dans le cadre du Concours international de piano à quatre mains.

Un petit concours qui est devenu grand ! Le pianiste Mark Sole-Leris, professeur à l'Académie Prince Rainier III, qui avait créé ce concours en 2006 à Valberg, l'a transporté il y a trois ans en Principauté. L'Académie de musique, dirigée par Christian Tourniaire, est partie prenante dans l'organisation aux côtés du Lions Club.

La finale s'est déroulée samedi en l'Auditorium Prince Rainier III, avec le concours du Philharmonique sous la direction d'un chef qui, toute sa vie, a accompagné avec la même efficacité les plus grands virtuoses et les solistes en début de carrière.

La soirée, présentée par Olivier Bellamy de Radio-Classique, s'est ouvert sur un concerto de Mozart joué par deux pianistes internationaux, Hélène Mercier et Louis Lortie.

Puis les deux duos finalistes se sont affrontés dans le concerto pour piano à quatre mains de Czerny.

Le jury, présidé par Alexandre Mullenbach, directeur du Mozarteum de Salzburg, comprenait en outre les deux solistes déjà cités, le compositeur très respecté Michel Decoust, le célèbre duo des sœurs Laffitte, la harpiste soliste de l'Opéra de Paris Catherine Michel, l'excellente pianiste monégasque d'origine polonaise Elisabeth Ziomek-Fringant, le délégué artistique du Philharmonique Jérôme Delmas et le représentant du Lions Club Louis Jezequelou.

Les candidats ont joué sur un très beau piano Bluthner - l'une des dernières firmes « historiques » de piano indépendantes existant encore en Europe, dont le directeur faisait lui aussi partie du jury.

Restaient en lice pour la finale le duo coréen Shin-Park et le duo polonais Furmanska-Kuchniak. Les Coréens ont dominé l'épreuve par leur professionnalisme, l'union parfaite de leur jeu, le synchronisme de leur phrasé et de leurs nuances. Mais le jury a préféré la fraîcheur de jeu des deux charmantes Polonaises, semblables à deux étudiantes, leur touchante invention, leur spontanéité, leur musicalité venue du cœur. Aleksandra et Paulina ont donc reçu le premier prix, qui portait le nom de « Prix Przeborski ». Avec elles, un pari a été fait sur l'avenir.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.