“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

INTERVIEW. Les confidences de Pascal Obispo, parrain du Téléthon

Mis à jour le 04/12/2018 à 16:11 Publié le 07/12/2018 à 08:00
Pascal Obispo est le parrain du Téléthon ce week-end.

Pascal Obispo est le parrain du Téléthon ce week-end. Photo Yann Orhan

INTERVIEW. Les confidences de Pascal Obispo, parrain du Téléthon

Avec un nouvel album éponyme, Pascal Obispo livre son disque le plus personnel. En attendant de le découvrir sur scène, allumez votre téléviseur ce vendredi, dès 18 h 45, où il entamera un marathon télévisuel et caritatif de trente heures de direct comme parrain du Téléthon. Il est à la une de notre magazine Week-End ce vendredi.

C'est en 1991 que Pascal Obispo se fait connaître du grand public avec Plus que tout au monde.
Vingt-sept ans plus tard, après des grands tubes, des albums qui ont moins plu, des comédies musicales (Les Dix Commandements notamment), de nombreuses collaborations avec Johnny Hallyday, Zazie, Florent Pagny, Calogero, Nolwenn Leroy et bien d'autres, il présente un onzième opus, simplement baptisé Obispo.
Un album qu'il a enregistré dans son propre studio, au cap Ferret.
Et c'est dans un autre studio, dans le quartier de la Porte Saint-Denis, à Paris, que nous l'avons rencontré pour en parler. Evoquer ce disque qui lui ressemble bien plus que les précédents.
Sans doute parce qu'il en a composé la plupart des musiques, ce qui est dans ses habitudes, mais aussi parce qu'il a écrit la quasi totalité des textes, ce qui est inédit.
C'est rock, c'est pop aussi, nourri de toutes ses influences et de sa culture musicale depuis ses jeunes années à Rennes. Il est bourré de collaborations, avec son épouse Julie, Isabelle Adjani et Youssou N'Dour, Philippe Pascal,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct