“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des archets en folie dès aujourd'hui à l'Opéra

Mis à jour le 14/09/2016 à 05:02 Publié le 14/09/2016 à 05:02
Américaine originaire de Corée, Eli Choi est la benjamine du concours. Il y a peu, elle jouait encore sur un violon modèle réduit du fait de sa taille.

Américaine originaire de Corée, Eli Choi est la benjamine du concours. Il y a peu, elle jouait encore sur un violon modèle réduit du fait de sa taille. DR

Des archets en folie dès aujourd'hui à l'Opéra

Onze candidats vont s'affronter dans des œuvres de haute virtuosité, dont une violoniste américaine de 15 ans, à l'occasion des « Masters de violon ». Samedi soir, il n'en restera qu'un(e)

C'est parti ! Onze jeunes musiciens venus du monde entier vont s'affronter à partir de ce matin, archet à la main, la rage au cœur, lors des « Masters de violon ».

On ne plaisante pas ! Il ne s'agit pas de faire dans le sentiment ou le romantisme. Il y a 30 000 euros à gagner et, quoiqu'il arrive, le prix ne sera pas partagé. Un seul candidat le remportera et les autres repartiront bredouilles !

Nous vous avons présenté dans notre édition de samedi ce concours international qui compte parmi les plus importants du monde. Afin de respecter l'intégrité du concours, nous n'avions pu jusqu'alors révéler l'identité des membres du jury et des candidats.

Nous pouvons le faire aujourd'hui.

Seul le nom du président du jury était connu : le grand violoniste Maxime Vengerov.

Violons du monde

Les autres jurés seront deux Jean-Marie Fournier, créateur et directeur du concours, Zahar Bron, qui est l'un des pédagogues du violon les plus réputés en Europe, Boris Brott, qui est l'un des chefs d'orchestre canadiens les plus en vue, Patrice Fontanarosa, concertiste bien connu, et René Croési, ancien directeur de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.

À ces jurés s'ajoutera comme chaque année, lors de l'épreuve finale, un « candide » qui, cette année, sera l'écrivain journaliste historien Franck Ferrand.

Les onze candidats qui vont s'affronter dès aujourd'hui sont la Française Hildegarde Fresneau, 21 ans, le Français d'origine albanaise Kristi Gjezi, 26 ans, l'Américain Nigel Armstrong, 26 ans, la Tchèque Maria Fuxova, 35 ans, l'Ukrainienne Vaidslava Luchenko, 28 ans, les Russes Diana Pasko, 27 ans, Victor Pikaysen, 29 ans, Aylen Pritchin, 29 ans, Dimitri Smirnoff, 22 ans, le Japonais Arata Yumi, 24 ans.

Mozart et Saint-Saëns comme juges de paix

La doyenne sera la Japonaise Sayaka Kinoshiro, 36 ans, la benjamine sera l'Américaine originaire de Corée Eli Choi qui vient d'avoir 15 ans. C'est une enfant prodige. Il y a quelques mois, en raison de sa taille, elle jouait encore sur un violon modèle réduit. Depuis peu, elle joue sur un violon fabriqué par un luthier londonien sur le modèle d'un instrument historique de Guadagnini du XVIIIe siècle.

Vingt et un ans séparent la benjamine de la doyenne des candidats.

Qui l'emportera ? Réponse samedi soir à la suite d'épreuves portant sur des œuvres de Mozart et Saint-Saëns aujourd'hui, sur des œuvres romantiques demain et sur des concertos avec orchestre samedi. Samedi soir, à l'issue de la finale, nous avons prévenu, il n'y aura qu'un seul vainqueur. Telle est la rude loi du sport et des « Masters de Monaco » !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.