“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

De Johnny Hallyday au post-punk... Ces chansons dont les paroles évoquent la ville de Menton

Mis à jour le 03/02/2019 à 17:08 Publié le 03/02/2019 à 17:08
CONCERT JOHNNY AU NIKAIA A NICE

CONCERT JOHNNY AU NIKAIA A NICE Photo Nice-Matin

De Johnny Hallyday au post-punk... Ces chansons dont les paroles évoquent la ville de Menton

Si Monaco et Nice ont souvent la préférence des artistes en mal d’inspiration, la Cité des citrons n’est pas pour autant oubliée. Tour d’horizon, des groupes internationaux aux chanteurs locaux.

Quiconque a déjà essayé de taper "Menton" sur un moteur de recherche le sait: impossible de flirter avec l’exhaustivité, tant le vocabulaire anatomique phagocyte tout.

Une logique que l’on retrouve bien évidemment pour la quête thématique de morceaux de musique; nombreux à évoquer les mentons, beaucoup moins à louer Menton.

Des artistes de tous horizons s’y sont pourtant exercés (obtenant, il faut le dire, des résultats plus ou moins probants). On retiendra notamment le grand Johnny, même si des bizarreries tout à fait méconnues valent aussi le détour.

Ne reste plus désormais qu’à les écouter "en vrai". À l’aide d’une platine, d’une enceinte portable, d’un walkman ou d’une bonne vieille chaîne hi-fi… Qu’importe la source de son, pourvu qu’on ait l’ivresse…

Johnny - Douces filles de 16 ans

Eh oui, l’idole des jeunes a eu la gentillesse de citer Menton dans l’une de ses chansons - certes peu connue - sortie en 1963 sur l’album "Les Bras en croix".

Dans Douces filles de 16 ans, la Perle de la France occupe ainsi une place aussi importante que la grande Lyon ou la clinquante Saint-Tropez à ses yeux: "Celles qui repartent jusqu’à Menton/Je les vois où je vais/ Et je sais bien qu’elles viendront/ Toutes me retrouver/ Et que ce soit à Lyon ou bien à Saint-Tropez / Ah, je les aime toutes vraiment/Douces filles de seize ans."

Monochrome set - The Midas touch

Au premier abord, difficile d’imaginer qu’un groupe de post-punk et de new wave britannique puisse s’intéresser à notre petit territoire.

Les paroles du morceau The Midas touch, sorti en 2017, ne laissent pourtant aucun doute sur le fait que les membres de "Monochrome set" connaissent Menton - au point de l’associer aux très classes villes de Monaco et Deauville.

On admirera au passage la rime entre chemin de fer et care. "We played our hands with frozen hearts/Toujours chemin de fer/And human kindness played no part/When we were free of care. Deauville, Monaco, and Menton/The people were amazed/By the colourless blood we drew/At tables of green baize."

M. Pruvot - Menton, perle de la France

L’accordéoniste Michel Pruvot a rendu un bel hommage à la Cité des citrons dans sa chanson "Menton, perle de la France".

A qui il adresse ces mots: "Je t’aime d’un amour immense. Pour ton soleil, la douceur de ton climat tes palmiers tes mimosas et ton vieux port qui musarde. Et quand je dois partir ailleurs c’est avec un grand bonheur que ma mémoire te garde."

Lulu - De Brayes-Dunes à Menton

Ce morceau de l’artiste Lulu - enregistré à Bruxelles et mixé par l’ingénieur du son d’Arno - n’est autre qu’un road movie musical, reliant le Nord au Sud, et plus précisément Brayes-Dunes à Menton.

Place à une métaphore filée de la vie (à la grammaire un peu hasardeuse), où la Cité des citrons n’occupe pas nécessairement le meilleur des rôles. "...Sur la Côte d’Azur, devenu un homme mûr, j’tombe sur un vieux copain qui me dit ici c’est bien. Que j’organise à Cannes de grâce mes fiançailles, sur la route de Cagnes à Nice mes épousailles. On ira se promener, on est en train de s’installer. Ma vie n’est plus qu’un rêve, à Menton mes funérailles."

A. Bideaux

Le Niçois Alain Bideaux est beau joueur. Il a chanté les louanges d’une autre ville que la sienne.

"C’est Menton, Ville de lumières/C’est Menton, Ville du citron/C’est Menton, Ville de prières/C’est Menton, Ville de toutes saisons/C’est Menton, Ville du bonheur/C’est Menton, une Ville au grand cœur…"

Ou Ver de Mentan

Impossible de faire l’impasse sur LA chanson mentonnaise par excellence.

L’hymne de Menton, et son refrain inoubliable: "A pu bella de tout’ e vallade/Es ou nouaishe Ver de Mentan/Pien de fioù, de belle proumenade/Parfumàia a r’audoù dou citran/Da pertout y è de serenade/Cada tòpia ha sa cansan. A pu bella de tout’ e vallade/Es ou nouaishe Ver de Mentan."


Paroles sans lien

Quand on écoute de la musique, il faut parfois savoir débrancher ses neurones. Et accepter que des titres ne soient pas repris dans les paroles.

A l’instar de Menton (Palace winter), des Pénitents noirs de Menton (Corrou de Berra), de Tu infancia en Menton (Pedro Soler, sur un texte de Garcia Lorca), ou encore de Menton (Leonardo Gornev).

Ces chansons sans paroles

Au milieu des chansons que l’on imagine assez volontiers inspirées par Menton et son cadre de vie, il existe un cas particulier: les morceaux dont le titre évoque clairement la ville mais qui ne disposent d’aucune parole.

Flemme assumée des artistes, absence d’encre dans leur stylo ou souhait délibéré? Au fond, peu importe. Seuls les instruments, leur harmonie, doivent alors suggérer Menton.
Et celui qui les écoute entre dans un état semi-contemplatif par la seule force des sons.

On citera ainsi Niall Byrne, avec Swimming in Menton. Ou encore Davide Monacelli (Winter in Menton), ainsi que Jean-Philippe Collard Neven - (De Banyuls à Menton), Fhernando (Eté à Menton) ou encore Alan tower (Cap Martin near Menton).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct