“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Cécilia Bartoli lance les Musiciens du Prince

Mis à jour le 08/07/2016 à 05:11 Publié le 08/07/2016 à 05:11
Entre deux répétitions, l'artiste a dévoilé les contours de son projet avec l'Opéra de Monte-Carlo, intitulé « Les musiciens du Prince ».

Entre deux répétitions, l'artiste a dévoilé les contours de son projet avec l'Opéra de Monte-Carlo, intitulé « Les musiciens du Prince ». Photo WSM

Cécilia Bartoli lance les Musiciens du Prince

La soprano se produira dans la cour d'honneur du Palais princier avec ce nouvel ensemble musical. Une étape particulière dans sa carrière qu'elle a racontée au Monaco Press Club

Ce sera, ce soir une double première pour Cécilia Bartoli. La soprano lancera officiellement le premier concert des « Musiciens du Prince ». Une formation, qu'elle représente et qu'elle dirige artistiquement, émanant de l'Opéra de Monte-Carlo.

Mais une première aussi pour sa vie d'artiste, en se produisant dans la cour d'honneur du Palais princier, elle qui n'a jamais chanté en plein air de toute sa carrière ! C'est une des confidences que la diva italienne, star de la musique classique, a fait au Monaco Press Club. Entre deux répétitions, Cecilia Bartoli a pris une heure pour raconter son parcours.

« Un jour de pluie à Rome… »

Il a commencé par un choc : « Je devais avoir 4 ou 5 ans et mes parents, chanteurs d'opéra, m'ont emmené à une représentation de Aida, dans les thermes de Rome. J'ai été bouleversée par la musique, le chant, la mise en scène. »

Un déclencheur de sa passion devenue son métier ? « Petite, je ne voulais pas être chanteuse. J'ai commencé à jouer du piano, de la trompette. Je suis même entrée dans un groupe de flamenco (rires). Mais mes parents m'ont poussée à continuer le conservatoire. Et puis j'ai commencé le chant avec ma mère, un jour où il pleuvait à Rome. Je devais avoir 13 ou 14 ans. »

Prémices d'une carrière qui allait devenir planétaire. Avec toujours la volonté de « partager la belle musique ». Une volonté qui a conduit Cecilia Bartoli a accepté de composer ces « Musiciens du Prince ». Et de mettre en valeur, les instruments de musique anciens.

« La sonorité d'un instrument ancien n'est pas la même. On sent une souplesse qui dialogue avec les voix. Le violon, par exemple, a une corde métallique, et non plus en boyau. Au rendu, la différence est énorme. »

Le résultat est à entendre ce soir.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct