“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Ce disque m'a permis de dépasser ma douleur", Mireille Mathieu se livre sur son nouveau projet après la perte de sa maman

Mis à jour le 24/08/2018 à 09:39 Publié le 24/08/2018 à 09:13
Mireille Mathieu, il y a quelques jours à Saint-Tropez, devant son restaurant préféré: Le Caprice des Deux.

Mireille Mathieu, il y a quelques jours à Saint-Tropez, devant son restaurant préféré: Le Caprice des Deux. Photo Luc Boutria

"Ce disque m'a permis de dépasser ma douleur", Mireille Mathieu se livre sur son nouveau projet après la perte de sa maman

La "Demoiselle d'Avignon" se livre en exclusivité cet été à Saint-Tropez. Elle évoque l'album qui l'a sauvée après la disparition maternelle. Cet opus, où elle chante sur des grandes mélodies classiques, sera précédé par un single en septembre. Elle est à la une de notre magazine Week-End ce vendredi 24 août.

Mireille Mathieu n'est pas seulement une chanteuse à voix d'or.
C'est aussi une précieuse femme de parole.
Rencontrée par hasard l'été 2017 au pied du célèbre clocher tropézien de Notre-Dame-de-l'Assomption, la "Demoiselle d'Avignon" avait promis un vrai entretien lors d'un prochain passage varois.
Et c'est précisément ce qui s'est produit ce mois d'août, alors que la chanteuse est de retour avec ses trois sœurs chez ses amis Catherine et Jean Madar (le cofondateur d'Interparfums, célèbre société française de fabrication et distribution de parfums, Ndlr).
Cette fois, une visite paroissiale a lieu en sa compagnie, ce qui donne le privilège d'entendre son vibrato unique s'élever au c(h)œur de l'église pour atteindre les cimes du sublime.
À l'hymne liturgique Panis Angelicus chanté face au buste du Saint Tropez, succède son Santa Maria, entonné cierge à la main, au pied de la statue de la Sainte Vierge.
Puis, nous l'accompagnons pour une...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct