“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Beethoven, "Oktophonie", musique extraeuropéenne... Le Printemps des Arts a dévoilé sa programmation pour la saison 2019

Mis à jour le 04/10/2018 à 10:47 Publié le 04/10/2018 à 15:00
La princesse Caroline, fidèle de la première heure du Printemps des arts, a accompagné son directeur, Marc Monnet (à droite), sur scène avec Jérôme Froissart, président AMADE Mondiale Monaco.

La princesse Caroline, fidèle de la première heure du Printemps des arts, a accompagné son directeur, Marc Monnet (à droite), sur scène avec Jérôme Froissart, président AMADE Mondiale Monaco. Photo Direction de la Communication

Beethoven, "Oktophonie", musique extraeuropéenne... Le Printemps des Arts a dévoilé sa programmation pour la saison 2019

Le programme du festival, qui aura lieu du 15 mars au 14 avril, a été dévoilé en présence de la Princesse Caroline. Au menu, comme toujours, des voyages musicaux dans des lieux insolites

Ca alors! À peine début octobre, et on parle déjà du printemps! Ainsi va la vie en Principauté…

Le printemps ? C'est du Printemps des arts qu'il s'agit - ce grand festival musical à la programmation insolite qui existe depuis plus de trente ans et que fait briller tous azimuts son directeur Marc Monnet.

La programmation de l'édition 2019 a été dévoilée hier, en présence de la princesse Caroline, en un lieu inattendu: le… Parking des Pêcheurs.

Là, dans un espace bitumé où stationnent d'habitude les cars de tourisme, avait été aménagée une salle avec écran de cinéma et av ient été dressées des tables de cocktails. (*)

Un printemps divers et varié

Un chèque de 6 500 euros fut remis à Jérôme Frossart, représentant de l'AMADE (association pour aider l'enfance malheureuse), correspondant à la recette du dernier concert du Printemps des arts 2018.

Après quoi, les grands axes du festival 2019 ont été dévoilés par Marc Monnet.

Ils sont dix, ces axes :

- les concertos romantiques, avec, en particulier, l'audition intégrale de ceux de Beethoven pour piano, les 15 et 16 mars par François-Frédéric Guy (lequel, rappelons-le, avait naguère réalisé l'exploit historique de jouer l'intégralité des trente-deux sonates de ce compositeur !),
- la musique de piano avec, en particulier, le 23 mars, le pianiste niçois Philippe Bianconi, lequel est, ces jours-ci, membre du jury des « Masters » de Monaco,
- la musique baroque avec, le 5 avril, une cantate du grand compositeur allemand Schütz,
- les quatuors de Beethoven, les 29 et 30 mars,
- la "musique spatiale", avec "Oktophonie" de Stockhausen, dont la diffusion par haut-parleurs « enveloppera » le public dans le gymnase de l'École Hôtelière, le 6 avril,
- les grands orchestres avec la venue, cette année, de l'orchestre de la BBC le 31 mars et du Sinfonia de Varsovie le 15 mars,
- la musique extraeuropéenne avec, le 14 avril, un ensemble de Mongolie.
- enfin la musique du compositeur allemand Maurizio Kagel.

Le mystère
de l'affiche levé

L'évocation de Kagel fut l'occasion pour Marc Monnet de dévoiler le mystère de la photo de l'homme au visage peint qui ornera les affiches du Printemps des arts, cette année : il s'agit d'un portrait iconoclaste de ce très sérieux compositeur du XXe siècle. Kagel est un cas : en voilà une nouvelle preuve !

Bref, on l'aura compris, le printemps sera divers et varié. Symphonies, « Okophonie », Mongolie… : on se réjouit !


La suite du direct