A Antibes, les Nuits Carrées retouchent leur formule

Pour sa 17e édition (du 22 au 24 juin), le festival antibois a décidé de remplacer sa soirée rock-metal pour faire plus de place à la chanson francophone. Tout en continuant à donner dans l’éclectisme.

Jimmy Boursicot Publié le 24/01/2023 à 12:00, mis à jour le 24/01/2023 à 13:05
Le jeune Belge Pierre de Maere, nommé deux fois aux Victoires de la musique, sera à l'affiche d'une soirée à coloration francophone, nouveauté des Nuits Carrées 2023. Photo Marcin Kempski

Depuis 2007, la date de leur lancement, les Nuits Carrées ont connu de nombreuses évolutions et ont réussi à se tailler une place à part dans le paysage musical azuréen.

Au commencement, dans l’amphithéâtre du Fort Carré, remplacé depuis deux éditions par l’esplanade du Pré-aux-Pêcheurs, le rendez-vous était même partagé entre concerts et pièces de théâtre pointues.

Pour 2023, un nouveau cap se profile. Les organisateurs ont décidé de faire une croix sur leur soirée rock-metal. Inscrite au programme à partir de 2017, elle a notamment accueilli Sepultura, Mass Hysteria, Pleymo ou encore Trust.

Trois invités déjà dévoilés

Organisé du 22 au 24 juin, le festival débarquera avec un parfum de nouveauté, comme le note Sébastien Hamard, son fondateur.

"Les Nuits Carrées ont été une terre d’accueil pour tous les styles de musiques (funk, rap, rock, metal, soul, électro, jazz, groove, pop, dubstep, etc.). Pour la toute première fois, nous consacrerons une soirée entière à l’électricité des mots de la chanson francophone, présentée dans ses plus beaux états."

Un parti pris que l’on pourra découvrir lors de la dernière ligne droite des Nuits Carrées, le 24 juin. Le nom du premier invité de cette nouvelle aventure francophone a été révélé, il s’agit de Pierre de Maere.

Sur la foi d’un premier EP réussi (Un jour, je) et d’un single placé en rotation forte sur les ondes (Un jour, je marierai un ange), l’auteur-compositeur-interprète belge a conquis l’Hexagone. À 21 ans, il est en lice dans deux catégories des prochaines Victoires de la musique : révélation masculine et chanson originale.

En ouverture des Nuits Carrées, le 22, le public pourra écouter Jok’air, rappeur prolifique aux flows variés, jonglant entre morceaux légers et propos plus engagés.

Le 23, le Nigérian Seun Kuti, plus jeune fils du mythique Fela, perpétuera l’héritage politique et musical du fondateur de l’afrobeat, avec son groupe Egypt 80.

Pour connaître l’intégralité du "menu" des Nuits Carrées 2023, il faudra encore patienter un peu. En revanche il est d’ores et déjà possible de réserver des billets au tarif early bird (jusqu’au 3 mars). Le pass 1 soir est affiché à 20 euros, le pass 3 jours est à 50 euros.
Renseignements sur nuitscarrees.com. Locations sur bit.ly/NC-2023

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.