Rubriques




Se connecter à

MotoGP: le Cannois Johann Zarco prolonge chez Ducati Pramac pour 2022

Le Cannois Johann Zarco, actuel 2e du championnat du monde MotoGP, a prolongé son contrat avec Pramac pour l'année 2022, a annoncé aujourd'hui l'écurie satellite de Ducati qui préservera également l'Espagnol Jorge Martin.

La rédaction Publié le 03/06/2021 à 13:35, mis à jour le 03/06/2021 à 13:37
Le Cannois Johann Zarco, actuel 2e du championnat du monde MotoGP, a prolongé son contrat avec Pramac pour l'année 2022, a annoncé aujourd'hui l'écurie satellite de Ducati qui préservera également l'Espagnol Jorge Martin. Photo AFP

Arrivé cette saison chez Ducati-Pramac, Zarco, âgé de 30 ans, pourra à nouveau bénéficier en 2022 d'une moto Ducati officielle, même s'il n'est pas promu au sein de la structure d'usine du constructeur italien, les places étant déjà prises.

"Ensemble nous pouvons viser le titre et ça c'est magnifique", a déclaré sur Instagram Zarco, "heureux" d'annoncer sa prolongation.

Double champion du monde de la catégorie Moto2 en 2015 et 2016, Zarco est présent en MotoGP depuis 2017. Après six courses en 2021, le natif de Cannes (sud) réalise le meilleur début de saison de sa carrière en catégorie reine avec trois deuxièmes places.

 

Un temps leader, il est désormais 2e du championnat à 24 points de son compatriote Fabio Quartararo (Yamaha) avant le Grand Prix de Catalogne ce week-end.

Après des débuts prometteurs dans l'élite avec l'écurie française Tech3, au guidon d'une Yamaha, Zarco avait connu une année 2019 difficile, entamée chez KTM avant d'être écarté par l'écurie autrichienne puis de rejoindre LCR-Honda pour la fin de saison.

En 2020 avec la modeste équipe Avintia, le Français est monté à nouveau sur le podium, une fois, avant de rejoindre Pramac en 2021.

En 2022, il fera encore équipe avec l'Espagnol de 23 ans Jorge Martin. "Nous mettrons à nouveau à leur disposition la moto officielle pour la saison prochaine", la Desmosedici GP 2022, a indiqué le directeur sportif de Ducati Paolo Ciabatti.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.