“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Etoile" ou "Exemple", les pilotes de la Côte d'Azur éblouis par la réussite de Fabio Quartararo en MotoGP

Mis à jour le 11/09/2020 à 22:05 Publié le 11/09/2020 à 22:04
Le leader niçois du championnat MotoGP a signé le meilleur temps des premiers essais libres du GP de Saint-Marin, ce vendredi.

Le leader niçois du championnat MotoGP a signé le meilleur temps des premiers essais libres du GP de Saint-Marin, ce vendredi. Photo Petronas SRT

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Etoile" ou "Exemple", les pilotes de la Côte d'Azur éblouis par la réussite de Fabio Quartararo en MotoGP

Avant le virage de Misano (GP de Saint-Marin) négocié ce week-end, quatre pilotes moto du “06” évoquent la percée spectaculaire de leur voisin niçois dans la catégorie reine. Avis d’experts...

Florian Marino: "C’est une étoile"

Lui a vu la graine de champion germer très tôt. "Quand j’avais 12 ans et Fabio 6 ans, on s’entraînait souvent ensemble," raconte Florian Marino, 27 ans, Cannes.

"À cet âge-là, en général, un enfant ne pense qu’à s’amuser. Fabio, non ! Il était concentré à fond sur la performance. Seule la vitesse l’intéressait. Il allait d’ailleurs très vite. Et il avait déjà un caractère prononcé. Je me souviens de certaines expressions qui ne trompaient pas. C’était vraiment un gosse à part."

Chacun suivra ensuite son chemin sans perdre de vue celui de l’autre.

Aujourd’hui, le Cannois partage son temps entre le championnat du monde d’Endurance (5e des 24Heures du Mans, le 30 août dernier, au guidon d’une Yamaha R1) et le championnat d’Espagne Superbike où il cravache une BMW.

Quel regard porte-t-il sur l’éblouissante réussite du copain d’enfance au top niveau ? "Il y a un an et demi, lorsqu’il débarque en MotoGP, personne ne sait s’il sera à la hauteur du défi. Fabio a étonné tout le monde en 2019. Moi, je ne dirais pas que je suis surpris. Mais vous pouvez écrire que je suis ébloui, en admiration. C’est une étoile, Fabio ! Cette saison, malgré l’enjeu, malgré la pression, il répond présent dès la manche d’ouverture, à Jerez. Sitôt en piste, sitôt en tête. Après en Autriche, tous les pilotes Yamaha ont souffert. Rossi et Viñales aussi."

Et maintenant? "Je n’ai pas envie de parler de ses chances de décrocher le titre. Fabio lui-même ne se projette pas si loin, j’en suis sûr. Son objectif, il le répète souvent, c’est le roulage à venir. Extraire 100% du potentiel de sa machine chaque jour, essais libres, qualif’ ou course, voilà son obsession. Si la moto fonctionne comme il veut, s’il se fait plaisir au guidon, le succès viendra naturellement, vous verrez."

ALAN TECHER: "Le talent et la maturité"

Engagé à la fois en championnat du monde d’endurance (Kawasaki) et en championnat de France Superbike (BMW), actuellement, Alan Techer (26 ans, Grasse) garde un œil attentif sur la palpitante lutte au sommet de la catégorie reine.

"Sans le vouloir, Fabio a poussé Marc Marquez à la faute d’entrée, cet été, confie le vainqueur des 24Heures du Mans 2018. Son départ canon à Jerez, on pouvait le prédire sans boule de cristal.Il aime beaucoup cette piste convenant parfaitement aux caractéristiques de sa machine. Les pole positions et les podiums conquis la saison dernière ont marqué les esprits. Puisque Marquez est ‘‘out’’, tout devient possible. À 21 ans, Fabio possède le talent et la maturité. Il est bien entouré, il sait gérer la pression. Le pain noir mangé en Moto3 et Moto2 l’a endurci. Bref, les paramètres essentiels sont réunis. Mais attention : le calendrier ne comprend que 14 dates. Les courses s’enchaînent très vite. Donc la moindre erreur coûte très cher.On verra... En attendant, le sport moto français peut d’ores et déjà le remercier. Car c’est un super ambassadeur qui booste notre discipline dans l’Hexagone, comme Johann Zarco."

ANDY VERDOÏA: "Il peut décrocher le titre dès cette année"

"L’an dernier, Fabio s’est adapté rapidement au MotoGP et il a terminé la saison très fort," souligne Andy Verdoïa, le voisin niçois de 17 ans portant quant à lui les couleurs Yamaha en Mondial Supersport 600.

"Là, évidemment, la blessure de Marquez change la donne. Il a réussi à prendre les devants tout de suite, à Jerez, avec un pilotage très propre et en faisant preuve de constance, ses deux principaux points forts. Les virages d’après, à Brno et Spielberg furent en revanche plus compliqués. A priori, le tracé de Misano, assez favorable à la Yamaha, devrait lui permettre de retrouver le podium. Je pense le voir beaucoup plus à l’aise ce week-end. Et puisqu’il tient toujours la corde au championnat, je crois également qu’il peut décrocher le titre dès cette année. Mais la bagarre s’annonce acharnée face à des gars aussi aguerris que Rossi et Dovizioso. C’est le plus régulier d’entre eux qui raflera la mise, sûr et certain."

GREGORY CARBONNEL: "L’exemple à suivre"

Depuis que sa trajectoire a croisé celle de Fabio sur le circuit provençal (Eyguières) du 2e Yamaha bLU cRU Camp, en juillet 2019, il empile les trophées.

"Pour moi, c’est l’exemple à suivre", lance Grégory Carbonnel, 16 ans, de Saint-Blaise, lauréat de la Coupe de France Promosports 400 et du Challenge YZF-R3 la saison dernière, aujourd’hui leader invaincu du championnat de France Supersport 300.

"Sa façon de travailler, sur la piste comme en dehors, m’impressionne. Il s’entraîne à fond. Franchement, compte tenu de tout ce qu’il a réussi dès son entrée dans la cour des grands, je m’attendais à le voir jouer le titre en 2020. Tout le monde rêve d’avoir la même ascension fulgurante, moi le premier !"


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.