“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

À 13 ans, ces frères jumeaux monégasques caracolent en tête du championnat de vitesse moto en Italie

Mis à jour le 28/08/2020 à 13:37 Publié le 28/08/2020 à 14:15
Nicolo et Valentino ont commencé la moto il y a deux ans et sont déjà des graines de champions.

Nicolo et Valentino ont commencé la moto il y a deux ans et sont déjà des graines de champions. Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

À 13 ans, ces frères jumeaux monégasques caracolent en tête du championnat de vitesse moto en Italie

Nicolo et Valentino Scorsolio, âgés de 13 ans, trustent les deux premières places du championnat italien de vitesse, en catégorie OHVALE 190. Retour sur une passion qui les lie depuis deux ans…

Depuis le début de cette saison, au mois de juillet dernier, Nicolo et Valentino Scorsolio, caracolent en tête de leur championnat, avec un avantage certain sur la concurrence. Mais tout ça n’est pas dû au hasard.

Depuis qu’ils ont commencé la moto, il y a deux ans, les jumeaux ne se fixent aucune limite. André Pollano, à la tête du Moto Club de Monaco, où sont licenciés les deux adolescents, n’est que très peu étonné par cette réussite actuelle: "Ils aiment s’entraîner, et ils ont tout ce qu’il faut à disposition, pour continuer leur progression. Tant qu’ils ont cette envie incroyable en eux, ils iront encore plus loin, comme c’est déjà le cas petit à petit."

Cette passion commune de la moto est venue soudainement à eux. Les parents ne sont pas des grands adeptes de la discipline, mais sont derrière leurs enfants à 100%. Daniela Palmero le concède, elle est à fond, mais jamais rassurée: "La moto est un sport dangereux, j’ai toujours peur de quelque chose. Si ça ne tenait qu’à moi, ils feraient du golf. Mais je suis leur première fan, à être toujours là pour les soutenir et les encourager."

Un management de grande qualité

Nicolo et Valentino sont de nationalité monégasque, et participent tous les deux au championnat italien de vitesse, en catégorie OHVALE 190. Il s’agit dans leur discipline, de la compétition la plus relevée en Europe, avec aussi l’Espagne. Ils sont managés par la famille Galdes, qui a créé son écurie en 2009.

Kevin, le fils Galdes, s’occupe de tout le côté pilotage, et Patrick, le père, du management et de la gestion des deux pilotes.

Pour Patrick Galdes, "ce n’est pas forcément simple d’être le manager de deux pilotes qui concourent dans la même catégorie. En course, chacun a ses spécificités, avec ses points forts et plus faibles par rapport à l’autre. Mais il n’y a aucun esprit de compétition entre les deux, bien au contraire, c’est très saint."

André Pollano abonde également dans ce sens: "Le plaisir est le maître mot. Ils courent ensemble, et une vraie émulation existe entre eux. Ils sont encore plus forts à deux. C’est une team très solide, au sein de laquelle règne une ambiance extraordinaire."

Un avenir dans la moto?

Les jumeaux ne souhaitent qu’une chose à l’issue de cette saison : terminer aux deux premières places de ce championnat, peu importe l’ordre.

D’autant plus que l’an prochain, en Italie, il y a un super projet avec des grosses motos, puisqu’actuellement, ce ne sont que des motos intermédiaires.

À la question de savoir si ses deux enfants ont un avenir au haut niveau dans ce sport, Daniela Palmero, se montre prudente: "Pour le moment, ils regardent la télé, mais c’est certain, pour eux c’est un rêve. Ils gardent les pieds sur terre, et savent que tout cela passe par le travail et beaucoup de sérieux."

Le travail, et être sur les circuits tous les samedis, il n’y a aucun secret. Seuls les entraînements à répétition permettent aux jumeaux de régner en tête du classement.

Et pour Patrick Galdes, "il y a du potentiel pour l’avenir. Même s’ils ont commencé sur le tard, avec du sérieux et de la volonté, il y a de quoi déplacer des montagnes."

Prochaine étape dès ce week-end, avec le circuit de Varano, pour confirmer un peu plus l’emprise fraternelle sur ce championnat italien de vitesse.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.