Rubriques




Se connecter à

Parterre de VIP et brochette de mannequins pour le défilé de la collection Croisière de Chanel à Monaco

Célébrant son lien avec la Principauté et en mettant à l’honneur l’imagerie monégasque, le défilé de la maison de couture a polarisé jeudi 5 mai people et personnalités de la mode.

Cedric Verany Publié le 05/05/2022 à 18:22, mis à jour le 05/05/2022 à 18:28
Un parterre de VIP et une brochette de mannequins sur la plage du Monte-Carlo Beach jeudi midi, à l’occasion du défilé de la collection Croisière de la maison Chanel. Photos Chanel

D’abord un vrombissement. Celui d’un moteur de Formule 1 qui s’emballe dans les haut-parleurs. Le tempo est donné, la musique s’enclenche, le défilé démarre.

En choisissant Monaco pour écrin de sa collection croisière 2022/2023 dévoilée hier, Chanel a voulu jouer avec toutes les facettes qui forment l’image de la Principauté dans l’inconscient collectif.

Le Grand Prix au premier plan et son iconographie qui a infusé dans le processus créatif de la directrice artistique de la maison de couture, Virginie Viard, pour bâtir ce vestiaire féminin destiné aux beaux jours. Dont une étonnante combinaison de pilote, tout en tweed, portée avec une paire de gants en dentelle et un casque blanc arborant fièrement le nom et le logo de la marque.

Le drapeau à damier – dont la légende automobile dit qu’il est né sur la piste de F1 monégasque – devient aussi dans cette collection un motif pour des tenues sportives ou de longues robes vaporeuses.

Accessoires étonnants

Et que dire d’une multitude d’accessoires qui eux aussi jouent avec les codes monégasques? Des minaudières en forme de machines à sous ou de jetons de casino; des petits sacs à main en forme de raquettes de tennis; des souliers en satin noir et strass semblables aux pointes des danseuses des Ballets.

 

Rien que ces pièces devraient assurer le succès de cette collection particulière attendue en boutiques en novembre prochain.

Toute l’imagerie monégasque y passe: la F1, les Masters de Tennis, la compagnie des Ballets trouvent un écho dans ces tenues où le rouge et le blanc sont majeurs. Forcément.

Plus de 400 invités

C’est sur la plage du Monte-Carlo Beach que s’est déroulé le spectacle hier midi. Vingt petites minutes réservées à plus de 400 VIP invités à s’asseoir sur les transats disposés dans les cabanes balnéaires en toile et sous des parasols pour être aux premières loges de cet opéra mode, avec la mer pour horizon.

Entre les deux, une longue bande de sable blanc – posée pour l’occasion sur les galets – servait de podium. Une coquetterie qui n’a pas facilité la démarche des mannequins en hauts talons mais qui ajoutait une touche de spectaculaire toujours bienvenue dans les défilés.

Celui-ci avait une portée particulièrement intime pour la maison de couture de par les liens tissés depuis un siècle par ses iconiques créateurs avec Monaco: Coco Chanel d’abord au début du XXe siècle, puis Karl Lagerfeld fidèle de la Principauté et ami intime de la princesse Caroline.

 

"Karl en rêvait"

"Monaco, pour moi, c’est avant tout une histoire d’affection. Je savais depuis longtemps que nous y organiserions un défilé, plus précisément au Beach Hotel. D’ailleurs, Karl en rêvait", explique Virginie Viard, dans un communiqué diffusé à l’issue du défilé, défilé qu’elle a conclu d’un timide salut à l’audience l’applaudissant.

Aux premiers rangs desquels, une partie du clan Grimaldi: la princesse de Hanovre, sa fille aînée Charlotte Casiraghi (qui est porte-parole de la maison Chanel), sa belle-fille Tatiana Casiraghi, sa petite-fille India, sa nièce Pauline Ducruet. Mais aussi les actrices Caroline Bouquet, Vanessa Paradis, Kristen Stewart, Tilda Swinton; la réalisatrice Sofia Coppola, venue après avoir signé le film promotionnel du défilé. Et les musiciens Abd al Malik, Sébastien Tellier, eux aussi liés à la galaxie Chanel.

Une constellation de stars assurant la recette glamour de ce rendez-vous, que même les caprices du ciel n’ont pas contrarié. La pluie n’ayant commencé à tomber qu’à la seconde même où le défilé s’est achevé… À croire que de là-haut, Coco et Karl veillaient.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.