Chanel rejoue son défilé croisière de Monaco… à Miami!

Après Monaco au printemps dernier, la maison de haute-couture Chanel a choisi la plage de l’iconique ville de Floride pour y montrer pour la deuxième fois sa collection croisière 2022/2023.

Article réservé aux abonnés
C. V. Publié le 08/11/2022 à 08:30, mis à jour le 08/11/2022 à 09:41
Le défilé, vendredi dernier, était organisé sur la plage de l’hôtel Faena à Miami Beach. Photo Chanel

Si au printemps Miami avait déjà pris des airs de Monaco en accueillant son premier Grand Prix de Formule 1, les deux villes ont désormais un autre point commun.

En effet, la maison de haute-couture Chanel a choisi la plage de l’iconique ville de Floride pour y montrer pour la deuxième fois sa collection croisière 2022/2023. Une collection dévoilée en Principauté le 5 mai dernier devant 400 invités rassemblés face à la Méditerranée, sur les transats du Monte-Carlo Beach.

"Un trait d’union ensoleillé"

Pour cette réplique, c’est sur les chaises longues de la plage de l’hôtel Faena à Miami Beach, au bord de l’Atlantique, que se sont pressés les invités de la maison Chanel. Dont trois de ses égéries : Marion Cotillard, Lily-Rose Depp et Pharrell Williams. Avant un concert privé de Nile Rodgers, comme il l’avait fait à Monaco - sur la terrasse de la Vigie - après le défilé de printemps.

"Cette escale en Floride fait dialoguer entre elles les atmosphères raffinées et cosmopolites de Monaco et de Miami. Le rouge monégasque du Monte-Carlo Beach s’invite à l’hôtel Faena où des parasols bicolores et des transats dessinent un trait d’union ensoleillé", a souligné l’équipe Chanel pour justifier cette deuxième présentation d’une collection de vêtements signés par la directrice artistique de la maison, Virginie Viard, qui a joué avec les codes et l’iconographie monégasques. Dont une large référence aux damiers rappelant le drapeau agité à l’arrivée du Grand Prix.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.