"On revient dans l’hiver": la vague de froid actuelle est bien partie pour durer dans les Alpes-Maritimes et le Var

Les minimales actuelles sont en-dessous des normales de saison, et parfois de zéro degré, dans les Alpes-Maritimes et l’est du Var. Le week-end et la semaine s’annoncent encore vivifiants.

Article réservé aux abonnés
Christophe CIRONE Publié le 20/01/2023 à 19:05, mis à jour le 20/01/2023 à 19:50
Une dégradation venue d’Italie est attendue lundi dans les Alpes-Maritimes. (Photo archives Jean-François Ottonello)

Cela n’aura échappé à personne, et surtout pas à Météo France: il fait très froid ces jours-ci le matin, dans les Alpes-Maritimes et l’Est-Var. Plus froid que les normales de saison. Et cela pourrait durer. Prévisions et explications de Sylvain Gaillau, météorologiste-conseil Météo France sur le site d’Aix-en-Provence.

Des températures sous les normales

Ce n’était donc pas une vue de l’esprit, ni un simple ressenti: "Il fait un peu plus froid que d’habitude. On est 2 ou 3 degrés en-dessous des normales de saison", confirme Sylvain Galliau.

Dans les Alpes-Maritimes, ça piquait ce vendredi matin, comme en attestent les minimales: 0°C à Cannes, 1°C à Nice. En remontant dans les terres, Météo France a recensé -3°C à Levens et Tende, -4 à -5°C dans la Vésubie, et jusqu’à -9°C à Saint-Etienne-de-Tinée.

Comme le littoral azuréen, l’est Var a tutoyé le zéro, avec 1°C à Fréjus. Pour se réchauffer les os, il fallait pousser plus à l’ouest: 4°C à Hyères, 5°C à Toulon. Dans les terres varoises, on naviguait entre -2 et -3°C.

Ce week-end dans la lancée

"On part sur des journées assez froides dans les jours à venir", prévient Sylvain Galliau. Le soleil reste de la partie, mais ne nous y trompons pas: ce week-end s’inscrit dans la lancée. "Des gelées sont même attendues sur le littoral."

Logique avec du -1°C attendu côté Antibes et Cannes le matin, samedi comme dimanche. En comparaison, Nice (3°C) et Menton (5°C) auraient presque chaud. Plus en altitude, le mercure devrait chuter à -3°C à Tende et -6°C à Saint-Martin-Vésubie.

L’est Var continuera à grelotter au petit matin: 0°C attendu à Fréjus, 1°C à Saint-Tropez. Toulon s’en tire mieux (3°C). Dans les terres, les températures s’annoncent négatives, oscillant entre -1°C et -4°C, score attendu à Draguignan.

Masse d’air froid venue du nord

OK, c’est l’hiver. Rien d’étonnant à retrouver le froid, le vrai, même dans le Sud-Est, après un début d’année si doux. Mais la chute des températures s’explique par "une masse d’air froid venue du nord de l’Europe qui descend sur nous", dixit Sylvain Gaillau. Cette vague de froid made in Scandinavie augure d’un "temps anticyclonique, donc froid, sec, avec du beau temps". Bref, "on revient dans l’hiver!"

À l’est, le retour de la neige?

Les stations de ski azuréennes scruteront le ciel lundi. "Une petite dégradation arrive d’Italie. Elle concerne essentiellement le nord des Alpes-Maritimes", explique le prévisionniste. La neige devrait ainsi faire son retour, avec "une vingtaine de centimètres attendue sur le Mercantour". Difficile de lire la limite pluie-neige si tôt. Pour l’heure, Météo France la situe "au-dessus de 500-700mètres". Mais pas de flocon attendu sur le littoral azuréen. Ni dans le Var, "pour l’instant".

Bientôt plus chaud en journée

Météo France prévoit des températures inférieures aux normales saisonnières "au moins jusqu’au week-end prochain", selon Sylvain Gaillau. Soit quasiment jusqu’à la fin janvier. Les journées s’annoncent toutefois plus clémentes que les matinées: "en début de semaine prochaine, on reviendra aux normales".

Pas de record à ce stade

Certes, ça pique le matin. "Mais on reste loin des records", relativise Sylvain Gaillau. En 2005, le littoral azuréen surfait entre -4 et -5°C. En 2018, les Alpes-Maritimes avaient connu une vague de froid fin février. Elles n’ont pas oublié les flocons sur la promenade des Anglais, les -6°C à Eze ("record absolu de la station"), ni l’avalanche qui avait emporté quatre vies à Entraunes, devenant ainsi la plus meurtrière de l’hiver en France.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.