Les orages qui se sont abattus sur nos départements vont-ils régler le problème de la sécheresse? Explications

Plus personne n’y croyait, mais, ça y est, il a (enfin) plu dans le Var et les Alpes-Maritimes ce mercredi. D'autres averses sont attendues dans la nuit. Mais la pluie tombe-t-elle en quantité suffisante pour régler le problème de la sécheresse?

Amandine Collongette Publié le 17/08/2022 à 18:20, mis à jour le 18/08/2022 à 13:59
La pluie à Sanary-sur-Mer (illustration). Photo Dominique Leriche

Dans le Var, en Normandie, comme en région parisienne, il a beaucoup plu ces dernières 24 heures. Mais cette pluie pourra-t-elle sauver la France de la sécheresse? Malheureusement non.

"Les cumuls de pluie sont assez importants. Il y a eu des précipitations intenses, et en peu de temps. Mais on assiste à un ruissellement des sols. L’eau ne peut pas être absorbée, les sols sont trop secs, et une partie de l’eau reste à la surface et va donc ruisseler. Donc oui, ces précipitations font du bien, mais de là à dire que ça règle le problème de la sécheresse, on en est loin" analyse Florian Hortala, prévisionniste à Météo-France.

En effet, les sols manquent d’eau, et ce depuis plusieurs mois. En hiver, les précipitations par endroits n’ont pas été suffisantes. La pluie qui tombe ces jours-ci est très localisée et ne tombe pas de manière continue, ce qui n’est pas suffisant pour venir contrer la sécheresse historique que connaît la France. 

 

Pourquoi l’eau n'arrive-t-elle pas à infiltrer les sols?

L’eau, qui tombe violemment, n’a pas le temps d’infiltrer les sols, déjà fragilisés par la sécheresse. Les eaux de pluie restent en surface et n’arrivent pas à atteindre les nappes phréatiques. 

Idéalement, il faudrait que la pluie tombe sur une longue durée pour que les sols puissent absorber l’eau. Sinon, l’eau, qui tombe en trombe, ruisselle sur le sol, et n’a pas le temps de rejoindre les nappes.

Mais en revanche, concernant les végétaux, ces pluies sont une bonne nouvelle, tout comme sur le front des incendies.

Pour remplir les nappes phréatiques, les spécialistes estiment qu’il faut attendre la mi-octobre. Grâce à des pluies qui seront plus modérées, et qui dureront plus longtemps.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.