Rubriques




Se connecter à

Alerte sécheresse: des températures au-dessus des normales de saison et une pluie trop rare, le combo fatal pour les nappes phréatiques de la région

En alerte sécheresse depuis le 9 mars, les départements du Var et des Alpes-Maritimes souffrent d'un temps particulièrement clément. Des températures au-dessus des normales de saison et des épisodes pluvieux trop rares, un combo terrible pour les nappes phréatiques.

Pauline Boussarie Publié le 09/05/2022 à 20:15, mis à jour le 10/05/2022 à 14:01
Illustration. Photo AFP

Une grande partie des Alpes-Maritimes a été placée en alerte sécheresse en raison d'un déficit pluviométrique hivernal jugé "très préoccupant"

Les beaux jours reviennent et s'accompagnent de températures plus que clémentes, une mauvaise nouvelle pour la sécheresse qui semble s'installer. 

L'inquiétude grandit autour de la vague de sécheresse qui s'est accentuée vers la fin de l'hiver. Le niveau des nappes phréatiques est stable mais bas, et poursuit même sa décrue dans les zones le plus touchées. 

Depuis le 09 mars dernier, les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont pris des arrêtés préfectoraux concernant cette alerte sécheresse.

Des mesures qui visent à économiser les ressources actuelles. Limiter le remplissage des piscines et le lavage des voitures, être attentif à sa consommation d'eau, autant de gestes du quotidien qu'il a été recommandé de réguler. 

 

15 départements concernés

Le ministère a dressé un bilan de la sécheresse dans l'hexagone. Ce sont 15 départements qui sont concernés, à des stades différents, dont 7 qui ont été placés en alerte selon les chiffres donnés par le ministère.

En général seule une partie du département est concernée. Des réunions se sont tenues avec les directeurs d'agence de l'eau ainsi que les représentants agricoles afin de limiter l'impact de la sécheresse sur le développement des cultures.

Concernant la recharge des nappes phréatiques à l'échelle nationale, le ministère de l'agriculture et de la transition écologique affirme qu'il y a un déficit de 20%.

La région PACA et la Corse sont directement concernées. Un déficit pluviométrique de 20% a également été enregistré, des données qui restent moins importantes que l'année 2017, mais qui font tout de même l'objet d'une surveillance particulière. 

L'objectif étant d'anticiper ces phénomènes, avant de constater les dégâts et les répercutions de cette sécheresse au mois d'août sur le sol national. 

 

Peu de pluie cet hiver et des températures élevées

Zone de sécheresse dans le Var. Photo Laurent Martinat .

C'est le combo parfait pour aider la sécheresse à s'installer dans la durée. Dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), le déficit pluviométrique a atteint 30% entre septembre et mars, période traditionnelle de "recharge" des nappes phréatiques. 

Bien que la vigilance orage perdure depuis une semaine maintenant dans les Alpes-Maritimes et le Var, les quelques gouttes de pluie ne parviennent pas à compenser le niveau de sécheresse accumulé ces derniers mois.

"Depuis avril la végétation, plus dense, absorbe l'eau, qui ne parvient pas à pénétrer dans les nappes", explique Cécile Guyon, Responsable de la division Services (Prévision et Climatologie) région sud-est chez METEO FRANCE. Une eau qui reste en surface et qui ne permet pas de recharger les sols, déjà fortement impactés par la sécheresse hivernale. 

"Les températures sont plus chaudes et le phénomène d'évapotranspiration s'accentue ce qui laisse place à une sécheresse importante à cette saison." affirme la Responsable de la région sud-est de Météo France. 

Une saison de "recharge en eau" très faible

Le bilan de la saison de recharge en eau du département (du 1er septembre 2021 au 24 mars 2022) est très déficitaire sur la totalité du territoire des Alpes-Maritimes. Le déficit est de 40 % à 60 % par-rapport à la normale.

Dans les Alpes-Maritimes, la saison de recharge en eau a connu un déficit, avec 357 mm contre une normale de 675 mm, soit le deuxième rang le plus bas enregistré depuis 1961, selon les données de Météo France. 

 

Le département du Var connait également un déficit de 30%, avec seulement 387 mm, soit le 7ème rang le plus bas depuis 1961. Des données qui alertent sur la situation météorologique actuelle. 

Le déficit en eau dans les Alpes-Maritimes et le Var Inforgraphie R.U Nice Matin .

"Un été difficile"

Les températures sont au-dessus des normales de saison. "À Nice, nous avons enregistré des températures autour de 22,5 degrés, alors que la normale est de 19,6 degrés." affirme Cécile Guyon, de Météo France, région Sud-Est. 

"Dûs au réchauffement climatique, il est certain que les épisodes de chaleur vont se multiplier." explique Cécile Guyon.

De fait, les prévisions et analyses de Météo France sur ces périodes de recharge sont prises en compte et interviennent comme une aide à la décision dans les arrêtés préfectoraux. 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.