Rubriques




Se connecter à

Les très bonnes ondes de Radio Pitchoun

La radio pour les 3-12 ans fête son premier anniversaire. Une année marquée par de grandes nouvelles, des innovations et le lancement d'une chaîne de télévision le 4 septembre

Jérémie Bernigole Publié le 25/08/2017 à 05:18, mis à jour le 25/08/2017 à 09:31
En plein travaux, avec son épouse, ses enfants et deux chroniqueuses de Radio Pitchoun. Photo Gilles Traverso

"Monaco est notre point de départ, il ne faut jamais l'oublier. La Principauté nous a attribué une fréquence FM mais aussi RNT (Radio numérique terrestre) sur la Côte d'Azur. On nous a fait confiance et je suis très reconnaissant envers Monaco."

Laurent Brochet n'est pas du genre à oublier. Loin de là. Alors, quand il évoque les débuts de Radio Pitchoun, lancée le 1er juillet 2016 et basée au Cannet, il évoque systématiquement le rôle de Monaco… et se remémore le moment où est née cette folle idée: "Nous partions en vacances avec ma femme et mes enfants qui adorent la musique. En zappant sur l'autoradio, je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de radio adaptée pour eux. Ça a été le déclic."

L'approbation du CSA

Dans le milieu de la radio depuis quinze ans, Laurent Brochet connaît la difficulté de se lancer. "Le plus compliqué, c'est d'avoir des fréquences en France. Il y a peu d'élus et, lors des appels à candidatures par le CSA pour obtenir la catégorie D (les radios thématiques à vocation nationale, NDLR), nous avions une chance sur 2.000 d'être retenus. Je me suis dit que c'était peut-être la chance de ma vie. En décembre 2016, l'appel à candidatures remettait à plat les fréquences avec l'arrivée de la RNT. À 33 ans, je ne pensais pas devenir propriétaire d'une radio qui allait avoir cette fameuse catégorie D, surtout avec un capital de 500 euros!"

Parmi tous les projets, dont ceux de grands groupes, c'est bien celui de Radio Pitchoun qui est sélectionné. "Une fierté et un signal fort", reprend Laurent Brochet. Soutenue par le CSA, sa radio se développera donc sur trois ans et émettra à travers toute la France, à commencer par Strasbourg et la région lyonnaise dès la fin de l'année.

 

"On va déjà toucher un million de personnes, avance-t-il. Ça fait deux ans que je monte ce projet avec mes petits moyens et, pour être honnête, on nous avait prédit une durée de vie de trois mois. Contrairement aux professionnels des années 80-90, aucun pro actuel n'a cru en ce projet. En tant qu'entrepreneur, on a toujours des doutes. Quand on a eu la catégorie D, des gens sont tombés de haut. La boîte va faire de gros investissements maintenant. C'est assez exceptionnel. Je n'y aurais pas cru au commencement, il y a un an."

La grande aventure

Au moment de tirer le bilan de cette première année, Laurent Brochet évoque "une période hyperconstructive, de laboratoire et de test du public".

Et si certaines choses vont changer, comme les locaux, passant de 10 m2 à plus de 350 m2 avec du matériel dernière génération, ou le site internet - qui enregistre déjà 15.000 visites par mois - avec l'arrivée d'un webmaster à temps complet et d'un community manager pour le compte Twitter à plus de 20 000 abonnés, la charte de la radio, elle, ne changera jamais : "On veut de l'humain, de la philanthropie, de la pédagogie et de l'accessibilité. La programmation sera adaptée aux enfants à 100 % sur les valeurs de la vie, la transmission du respect de l'autre, le partage, la solidarité, la bienveillance et l'altruisme, mais également la sensibilisation aux causes humanitaires, la santé, l'environnement, la pauvreté et les droits de l'homme, sans oublier la pédagogie. C'est un média fait et pensé pour eux."

"On vit pour ça"

Le 4 septembre marquera la rentrée officielle pour la radio. Quatre à cinq personnes animeront chaque jour des émissions, dont la très attendue Morning Pitchoun, de 7 heures à 12 heures.

 

"Notre vitrine. Il y aura deux animateurs vedettes, Mauve et Grégory, puis des chroniqueurs enfants. L'émission sera séparée en deux : de 7 heures à 9 heures, elle sera consacrée aux enfants, puis, de 9 heures à midi, un psychologue apportera des conseils pour les parents. C'est une grande première en France et en radio. On se jette vraiment à l'eau."

Une chaîne de télévision fera son apparition dans le même temps (voir ci-dessous).

Laurent Brochet est un homme heureux: "Quand des parents me remercient, j'ai la larme à l'œil. C'est pour ça aussi qu'on vit." Radio Pitchoun, fournisseur officiel de bonnes ondes.


"On espère diffuser TV Pitchoun à Monaco"

TV Pitchoun verra le jour le 4 septembre prochain. D’abord une chaîne musicale, elle diffusera également d’autres types de programmes. Laurent Brochet espère que les enfants monégasques pourront en profiter.

 

Après la radio, vous lancez une chaîne de télévision…
TVPitchoun, c’est un projet magique. Après l’obtention de la catégorie D, il y a eu une grande envie en janvier. Il y a un manque terrible de chaînes musicales pour les enfants. Je me suis penché dessus, j’ai eu l’autorisation du CSA… Ce n’est pas tous les jours que l’on monte une chaîne de télé!

Quels types de programmes allez-vous diffuser?
Des contenus pédagogiques, des caméras cachées pour enfants, des spectacles de magie et de cirque… La chaîne sera musicale à 80 %. Il y aura des clips musicaux, des comptines. Rien que pour les enfants! Vous savez, en zappant à la télé, un enfant peut tomber sur n’importe quoi. Ce que je veux, c’est que les parents se disent qu’il n’y a aucune crainte à écouter et à regarder nos programmes.

La radio et la télé seront deux choses totalement différentes?
Non, au contraire, elles vont se rencontrer. Avec Morning Pitchoun, vous verrez les animateurs en direct dans les studios. C’est vraiment tout nouveau, on se lance dans une aventure incroyable. On va avoir un studio hyper-équipé, on finit les travaux. On aura quelque chose de très moderne.

Comment faire pour regarder TV Pitchoun?
Plusieurs possibilités. La télévision va être diffusée sur YouTube, sur les applications, sur le câble et sur les FAI (box). Elle ne sera pas disponible sur TNT.

Quid de Monaco?
On espère pouvoir diffuser en Principauté. C’est ici que tout a commencé… Pour le moment, on n’y arrive pas. Ça nous ferait très plaisir. Aujourd’hui, notre rêve est que cette chaîne soit aussi sur les box monégasques.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.