Rubriques




Se connecter à

BFM TV débarque dans la région Paca avec trois nouvelles chaînes à Marseille, Nice et Toulon

Le 6 juillet, BFM TV prendra l’antenne pour ses trois nouvelles chaînes régionales: Marseille Provence, Nice Côte d’Azur et Toulon Var.

Mathieu Faure Publié le 29/06/2021 à 15:35, mis à jour le 05/07/2021 à 13:53
Celine Moncel présentera le Grand Journal du Sud tous les jours à 18h, à partir du 5 juillet. Photo Abacapress

Annoncé au printemps avec le rachat par le groupe Altice, fondé par Patrick Drahi, des chaînes locales Azur TV dans les Alpes-Maritimes, le Var et sur Marseille, BFM TV lancera, le 5 juillet à partir de 18h, ses trois nouvelles chaînes sur les canaux 30 et 31 de la TNT: BFM Marseille Provence (Canal 30 de la TNT), BFM Toulon Var (Canal 30) et BFM Nice Côte d’Azur (Canal 31).

Dans un premier temps, l’antenne sera régionale et notamment articulée autour de Céline Moncel qui présentera le Grand Journal du Sud à 18h avant que les trois chaînes trouvent leur rythme de croisière, à l’automne, en devenant trois entités distinctes avec chacune une ligne éditoriale concentrée sur son propre territoire.

Après BFM DICI, lancée en mars, qui traite l’actualité des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, ce triple lancement permet à BFM de couvrir la majorité de la région PACA puisque seul le département du Vaucluse n’a pas sa chaîne dédiée.

À BFM, on s’appuie sur les réussites des chaînes régionales de BFM Paris, BFM Lyon et plus récemment à Lille et son littoral pour décliner la chose dans le Sud Est.

 

Dans la capitale, BFM Paris rassemble près de 2,9 millions de téléspectateurs par semaine autour de l’actualité de l’Ile de France.

Près de cinquante journalistes

Pour faire vivre ces trois nouvelles chaînes, près de cinquante journalistes s’emploieront quotidiennement dont certains œuvraient déjà au sein d’Azur TV.

Sur Nice, c’est d’ailleurs Nicolas Galup, ancien rédacteur en chef d’Azur TV, qui assurera la direction du bureau niçois.

 

Dans le Var, c’est la jeune Clémence Roaldes, passée par BFM, qui occupera la même fonction alors que Julien Desvages siègera au sein du bureau marseillais.

Pour la grande soirée de lancement, le 5 juillet, chaque chaîne pourra d’ailleurs compter sur un parrain de choix: Mourad Boudjellal (originaire de Toulon et Grande Gueule sur RMC), Alain Marschall (originaire de Nice et présentateur des Grandes Gueules sur RMC et de 120% News sur BFM TV) et, enfin, Eric Di Meco (originaire de Marseille, ancien joueur de l’OM et consultant RMC Sport).

Jusqu’à octobre, les trois chaînes vont monter doucement en puissance avec des rendez-vous hebdomadaires autour de l’actualité locale, de la météo, du trafic routier, etc. Mais c’est véritablement en octobre que la grille prendra de l’épaisseur avec une émission matinale (une pour chaque chaîne) intitulée Bonjour entre 6h30 et 9h30; Bonsoir, calquée sur le même principe, prendra place entre 17h et 19h avec des thématiques bien établies chaque jour: environnement le lundi, business le mardi, emploi le mercredi, santé le jeudi et culture le vendredi. Chaque lundi, une case sportive sera réservée aux clubs phares de la région, que ce soit l’OM, l’OGC Nice, l’AS Monaco ou le RC Toulon.

Soucieux de s’ancrer au mieux au cœur du territoire, BFM Marseille Provence a d’ores et déjà scellé un partenariat avec La Provence, par exemple. Des actions commerciales, avec des entreprises locales, sont elles aussi en train de voir le jour. 

À BFM, dont les chaînes régionales ne sont pas encore tout à fait à l’équilibre, on espère tripler, a minima, l’audience du précédent modèle qui œuvrait dans la zone géographique. Pas forcément sur la même ligne éditoriale que France 3 Régions, BFM TV se veut avant tout être un canal d’information en continu au niveau local, la marque de fabrique de la chaîne.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.