“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Voici les livres les plus attendus (et les plus réussis) de la rentrée littéraire d'automne

Mis à jour le 19/08/2019 à 08:50 Publié le 19/08/2019 à 08:50
Illustration.

Illustration. Photo Creative Commons Attribution

Voici les livres les plus attendus (et les plus réussis) de la rentrée littéraire d'automne

Le courage des femmes, les tourments de l'exil, des souvenirs de famille, de l'uchronie sans oublier la voix de Jésus sont au programme de la rentrée littéraire d'automne qui démarre.

Des femmes remarquables

Parmi les livres les plus attendus - et les plus réussis - de cette rentrée, il y a "Les choses humaines" (Gallimard) de Karine Tuil, une histoire autour d'une affaire de viol qui nous parle aussi de domination, des faux-semblants et du culte de la performance.

S'inspirant très librement de "l'affaire de Stanford", un viol sur un campus américain, Karine Tuil a choisi de dérouler son récit du point de vue de l'agresseur (un étudiant brillant) et de sa famille (un journaliste très en vue et une essayiste féministe).

Le viol est également l'objet de "Se taire" (Julliard) de Mazarine Pingeot qui s'intéresse à la sidération et au silence de la victime après le crime.

Autre roman guetté par les lecteurs, "Une joie féroce" (Grasset) de Sorj Chalandon est un livre paradoxalement vif et joyeux sur sujet anxiogène: le cancer du sein. Avec sa merveilleuse narratrice, le romancier a l'élégance de nous faire sourire quand nous voudrions pleurer.

Nathacha Appanah, ici en 2016 à Manosque, dresse le portrait d'une femme magnifique dans "Le ciel par-dessus la tête" (Gallimard)
Nathacha Appanah, ici en 2016 à Manosque, dresse le portrait d'une femme magnifique dans "Le ciel par-dessus la tête" (Gallimard) AFP/Archives / JOEL SAGET

Avec "Civilization" (Grasset) Laurent Binet a choisi de renverser le cours de l'Histoire en imaginant l'Europe envahie par les Incas au début du XVIe siècle.

Son livre, à la fois érudit et espiègle, est un régal de lecture et laisse entrevoir qu'un autre monde est toujours possible.

L'écrivaine Léonora Miano en 2006
L'écrivaine Léonora Miano en 2006 AFP/Archives / BERTRAND GUAY

Parmi les autres livres à découvrir, on ne négligera pas "Eden" (Gallimard) de Monica Sabolo, livre sombre et sensuel sur l'adolescence ni l'"Éloge des bâtards" (Verticales) d'Olivia Rosenthal ou encore "Attendre un fantôme" (Joëlle Losfeld) de Stéphanie Kalfon qui raconte la difficile reconstruction d'une jeune femme après la mort de son compagnon tué dans un attentat.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct