Rubriques




Se connecter à

Selon l’avocat de Jean-Paul Belmondo, Carlos Sotto Mayor aurait pu retarder la parution de son livre

Michel Godest, l'avocat de la famille Belmondo, ne donne pas la même version que l'ex-compagne de Belmondo sur la date de parution de son livre.

Alain Grasset Publié le 23/09/2021 à 12:40, mis à jour le 23/09/2021 à 13:24
Jean-Paul Belmondo et Carlos Sotto Mayor à Grasse, où un parfum avait spécialement été créé pour la star du cinéma. Photo Patrice Lapoirie

Michel Godest, l’avocat de Jean-Paul Belmondo et de sa famille, a vivement réagi à la sortie, mercredi 22 septembre, de Mon Homme de Rio, de Carlos Sotto Mayor, actrice, qui a fréquenté Jean-Paul Belmondo dans les années 80. "Je n’ai pas l’intention de faire de la publicité à cette dame. Je peux juste vous dire qu’elle présente les choses à sa façon", a-t-il déclaré.

"J’ai vu la presse et bien sûr, elle n’a pas écrit ce livre en quinze jours. D’ailleurs, elle en aurait été bien incapable. Mais elle pouvait très bien retarder sa parution. Et de plus, j’ai appris par un ami journaliste que Flammarion avait prévu la parution au mois de novembre et que c’est donc elle qui aurait fait avancer cette publication cette semaine", continue-t-il.

 

"Si cette information est exacte, et qu’elle a donc profité de l’émotion de tous les Français pour vendre son livre, ce serait totalement indécent", s'insurge-t-il.

"Par ailleurs, il est totalement faux que Jean-Paul ait lu l’an dernier les trente premières pages de ce chef d’œuvre. D’abord, il n’a rien reçu. Et de toute façon, Jean-Paul ne lisait plus rien. Je n’ai pas envie d’entamer une polémique avec elle. On ne joue pas dans la même cour. Heureusement que Jean-Paul était très bien entouré par sa famille, qui, elle, était présente tous ces derniers temps. Ce n’était pas le cas de tout le monde", conclut-il.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.