“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"On peut être très cultivé et con comme un manche": Ce psychologue a coordonné un livre réjouissant sur la... connerie

Mis à jour le 02/01/2019 à 09:36 Publié le 02/01/2019 à 09:40
Jean-François Marmion.

Jean-François Marmion. Photo ALP

"On peut être très cultivé et con comme un manche": Ce psychologue a coordonné un livre réjouissant sur la... connerie

Petit con, gros son, sale con, connard… Le psychologue Jean-François Marmion a coordonné l’écriture d’un livre réjouissant intitulé «Psychologie de la connerie»

Drôle sur la forme, sérieux sur le fond, l’ouvrage ( 1 ) tache de définir le concept de connerie avec le concours d’écrivains et de scientifiques parmi lesquels JeanClaude Carrière, Edgar Morin, Boris Cyrulnik ou le prix Nobel d’économie Daniel Kahneman.

Pourquoi avoir choisi de consacrer un livre entier à la connerie?

La connerie est quelque chose d’extrêmement intéressant pour un psychologue, parce qu’elle est influencée par des émotions, des pensées, des processus sociaux. Mais alors que nous y sommes tous confrontés chaque jour, il n’existait pas de livre, de panorama général de la connerie. C’est aussi en raison de ce paradoxe qu’il m’a semblé intéressant d’y réfléchir avec le concours de grands intervenants, psychologues, sociologues, écrivains mais aussi spécialistes de l’intelligence et des neurosciences.

«La connerie n’a jamais été aussi visible, décomplexée, grégaire et péremptoire», écrivez-vous en préambule de ce livre. Pourquoi cette accélération?

On a l’impression qu’il y a de plus en plus de cons alors que, d’après les spécialistes, il y en a moins qu’avant. Les gens sont plus éduqués, ont plus de recul, mais le problème est qu’aujourd’hui chacun de nous est plus visible grâce à Internet, que ce soit...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct