“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La médiathèque de Monaco en pleine transformation

Mis à jour le 30/10/2015 à 07:52 Publié le 30/10/2015 à 07:50
Sur le site de la rue Louis-Notari, la médiathèque compile 16000 livres accessibles au public abonné.

Sur le site de la rue Louis-Notari, la médiathèque compile 16000 livres accessibles au public abonné. Michaël Alesi

La médiathèque de Monaco en pleine transformation

Nouveaux horaires, programmation diversifiée, en attendant son installation groupée à l’îlot Pasteur, sonothèque et bibliothèque se veulent la « première étape » de la culture à Monaco

À observer la plaquette de communication décalée et ludique, on sent que quelque chose à changer. La médiathèque de Monaco continue sa transformation. Et sa volonté d'attirer tous les publics de la Principauté.

"Nous sommes la première étape de l'accès à la culture", maintient Françoise Gamerdinger. L'adjointe au maire déléguée à la Culture, avait promis lors de la dernière campagne électorale, d'accroître les services de la médiathèque.

Premier changement de la rentrée, les horaires de la bibliothèque à la Condamine ont évolué. Non-stop du mardi au vendredi de 10 heures à 18 h 30. Avec le lundi après-midi en plus (14 h 30-18 h 30) et le samedi de 10 heures à 13 heures.

La sonothèque relookée

Autre évolution, à la villa Lamartine, boulevard Princesse Charlotte, qui abrite sonothèque et vidéothèque, les travaux réalisés cet été ont donné un nouvel élan.

"Nous avons repensé les espaces, agrandi la vidéothèque et créer une salle de projection privée pour laquelle nous avons fait une programmation mais que l'on peut aussi réserver à titre privé", continue Béatrice Novaretti qui dirige la médiathèque.

L'équipe a aussi créé le concept du « picnic music », un mardi sur deux entre midi et deux où est projeté le film d'un concert et ou l'on peut venir avec son casse-croûte.

Prochain rendez-vous le 3 novembre, à 12 h 15, avec la diffusion d'un concert de Pat Metheny Group.

"C'est une façon que les gens s'approprient l'espace. Et les 34.000 CD et 9.000 DVD qui composent la collection. Notre objectif est d'être un relais en Principauté pour la culture"

Un bon plan. L'inscription symbolique (20 euros pour dix ans pour les adultes, moitié prix pour les seniors et étudiants) donne accès à ce patrimoine audiovisuel mais aussi aux 16.000 livres de la bibliothèque, et aussi à une gamme de service (VOD, presse en ligne) sur le site Web de la médiathèque. "C'est une offre très riche qui attire le public."

Dans un pays où les librairies ont pratiquement toutes disparu, la médiathèque aux 4.000 abonnés veut conserver son rôle de passeur de culture.

"Et l'engouement ne faiblit pas", assure la directrice, face à un monde où les offres numériques ont dématérialisé les objets de culture. Le plaisir de flâner dans les rayons d'une bibliothèque demeure.

Et l'équipe de la médiathèque multiplie : concerts, dédicaces, débats, ciné-club. En 2016, une exposition patrimoniale sur les traditions des fêtes populaires et religieuses en Principauté devrait occuper les murs de la bibliothèque. En attendant un festival du livre thématique, annoncé pour 2017.


La suite du direct