"Il aimait tellement les gens!", témoigne l’épouse de Dominique Lapierre

Alors que l’on vient d’apprendre le décès, ce vendredi 2 décembre, de Dominique Lapierre, auteur, notamment, de La Cité de la Joie, son épouse Dominique Conchon-Lapierre se confie.

Article réservé aux abonnés
Virginie Rabisse Publié le 04/12/2022 à 20:50, mis à jour le 04/12/2022 à 20:47
Dominique Lapierre et son épouse Dominique Conchon-Lapierre ont partagé 56 années de leur existence. Photo doc HERVÉ LILLINI

"Je rends grâce pour la vie que nous avons partagée tous les deux." L’émotion est vive pour Dominique Conchon-Lapierre, l’épouse de Dominique Lapierre, au moment de se remémorer les moments passés avec son mari. Depuis ce dimanche de juin 1966 où, tout juste arrivée à Ramatuelle, elle rencontrait celui qui deviendra son compagnon pour la vie. Elle n’en dira pas tellement plus sur ces 56 années à deux. Trop intime. Elle assure toutefois être "en paix et sereine depuis que Dominique ne souffre plus ".

Diminué depuis un accident en 2012, Dominique Lapierre vivait dans un Ehpad de Sainte-Maxime depuis fin 2016. Son état, explique son épouse, s’était dégradé cette dernière année, particulièrement ces trois derniers mois. "À 91 ans, il est mort de vieillesse", précise-t-elle, avant de lâcher: "La mort est une fin normale…"

"La famille était essentielle"

Dominique Conchon-Lapierre tient cependant à ce que le souvenir de son mari demeure, "qu’il reste dans nos cœurs en nous inspirant de l’exemple qu’a été sa vie". Une vie tournée vers les autres – " Il aimait tellement les gens! " – qui lui avait valu le Padma Bhushan, la plus haute distinction indienne.

C’est d’ailleurs "un message universel " que sa veuve veut aujourd’hui partager. "Un message qu’il avait écrit lui-même en 2014, malgré ses difficultés: ‘‘En unité en famille, en famille réunie’’." Parce que, dit-elle, "la famille était pour lui une valeur essentielle".

Les obsèques de Dominique Lapierre auront lieu ce vendredi 9 décembre. Une messe sera célébrée à 14h30 en l’église Notre-Dame de l’Assomption à Ramatuelle, suivie de l’inhumation au cimetière du village où le défunt résidait depuis plus de 60 ans et où il a écrit tous ses livres. " Il est important que chacun puisse lui rendre hommage ", invite Dominique Conchon-Lapierre.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.