"Hogwarts Legacy", le jeu de la saga Harry Potter s'impose déjà comme le plus gros succès de l'année

Le jeu vidéo le plus attendu du moment est sorti il y a quelques semaines: Hogwarts Legacy. Tiré de l’univers de Harry Potter, il est déjà devenu le plus gros succès de l’année.

Article réservé aux abonnés
Florian Simeoni Publié le 07/03/2023 à 16:00, mis à jour le 07/03/2023 à 12:14
L’histoire se passe donc 100 ans avant la rentrée de Harry Potter. Photo Warner Bros. Games

Pouvoir déambuler dans la grande salle ou la pièce de la maison de son choix, aller boire une Bierraubeurre à Pré-au-Lard. Voilà un rêve partagé par de nombreux fans d’Harry Potter qui trépignaient d’impatience de pouvoir jouer à Hogwarts Legacy - L’Héritage de Poudlard. Adapté de la licence du célèbre sorcier à lunettes, le jeu est un carton depuis sa sortie et a dépassé les 12 millions de ventes. Ce qui en fait le plus vendu de la licence et montre à quel point les appels au boycott, suite aux prises de position transphobes de l’autrice de la saga Harry Potter, J.K Rowling, n’ont pas calmé l’enthousiasme des fans pour cet univers.

C’est d’ailleurs le plus gros point fort de ce jeu: l’immersion. On redécouvre, avec émerveillement, tous les décors de l’école et des alentours.

Une jolie retranscription, par le studio Avalanche Software, de ce monde grâce à de superbes graphismes et des musiques qui font penser aux thèmes de John Williams avec de légères variations. L’introduction du jeu est d’ailleurs un véritable concentré des incontournables d’Harry and Co: cérémonie d’investiture, banque Gringotts, bar des Trois balais, etc.

Une histoire balisée des contenus limités

Passée la grande déférence à l’univers de Harry Potter, le joli vernis craquelle cependant au fil des heures d’utilisation.

Animés sans doute par l’envie de plaire au plus grand nombre, les concepteurs n’ont pris aucun risque et recyclent tous les poncifs du jeu en monde ouvert avec une ribambelle de quêtes annexes parfois très rébarbatives, comme "les épreuves de Merlin" dont il est impossible de passer les cinématiques, ou encore bon nombre de coffres disséminés un peu partout dont le contenu est souvent inutile. Sans parler de la récolte de certains ingrédients qui oblige à d’incessants allers-retours. Nous sommes plus proches d’un "mauvais" Assassin Creed que d’un mastodonte comme Elden Ring ou du révolutionnaire Zelda: Breathe Of The Wild.

Bref, l’histoire – qui se déroule cent ans avant l’arrivée d’Harry et ses amis à l’école de magie – est très loin de la qualité des livres (même si elle est bien mieux que celle de la série Les Animaux fantastiques du même auteur).

On y incarne un élève personnalisable qui débarque directement en cinquième année à l’école des sorciers, et on possède une ancienne magie qui semble étrangement liée à une révolte des Gobelins.

Et c’est là que ça pêche...

Les cours de magie se résument à de simples cinématiques, notre personnage étant plutôt adepte de l'école buissonnière. En somme, l’histoire est très balisée. Quelle que soit sa manière de jouer, cela n’a aucune incidence sur le scénario, y compris l’utilisation de sorts interdits qui sont normalement un véritable tabou dans l’univers original. Une incohérence assez dommageable surtout pour un jeu qui emprunte au genre du jeu de rôle.

Un autre jeu attendu

L’utilisation de ces sorts interdits rend le jeu encore plus facile qu’il ne l’est déjà. Les combats restent sympathiques mais sont malheureusement plombés par des problèmes de caméras qui empêchent souvent de bien viser les ennemis. Ces derniers sont d’ailleurs assez chiches alors que l’univers du jeune sorcier à la cicatrice est beaucoup plus riche que ça.

Une magie qui opère tout de même malgré tous ces problèmes. Même si aucune info n’est encore sortie, les fans espèrent d’hypothétiques contenus additionnels, dans les prochains mois, afin de combler ces lacunes, comme l’ajout du Quidditch, le sport des sorciers et grand absent du jeu.

Enfin, à moins que ce soit un autre jeu sur mobile, Harry Potter: La Magie Émerge arrive avant la fin de l’année. Initialement prévu en novembre dernier, ce jeu de cartes multijoueur a été repoussé pour courant de l’année 2023. Les préinscriptions sont déjà ouvertes sur le site officiel du jeu.

 

> Hogwarts Legacy - L’Héritage de Poudlard d’Avalanche Software. À partir de 12 ans.

Disponible sur PC, PS5 et Xbox Series. Sur PS4 et Xbox le 4 avril et sur Switch le 25 juillet.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.