“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une tonne écoulée, procès marathon, frères en fuite... Une famille de Cannes tombe pour un vaste trafic international de cocaïne et de cannabis

Mis à jour le 24/03/2021 à 07:00 Publié le 24/03/2021 à 06:55
Une famille du bassin cannois a été jugée à Grasse pour un vaste trafic international de drogue.

Une famille du bassin cannois a été jugée à Grasse pour un vaste trafic international de drogue. (Photo S.P.)

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Une tonne écoulée, procès marathon, frères en fuite... Une famille de Cannes tombe pour un vaste trafic international de cocaïne et de cannabis

Dix prévenus ont été condamnés par le tribunal judiciaire de Grasse après le démantèlement à Cannes d’un vaste réseau de stupéfiants qui alimentait la Côte.

Les services de la police de Cannes ont pu identifier grâce à un renseignement anonyme les membres d’une famille établie sur le bassin cannois qui se livrait à un vaste trafic international de drogue. Quatre hommes impliqués dans l’importation, la détention, le transport, l’offre ou cession de cocaïne et de cannabis sur une période allant de novembre 2016 à novembre 2018. La drogue alimentait les revendeurs sur toute la Côte d’Azur avec des livraisons également à Marseille et dans la région parisienne.

Un procès marathon

On estime à environ une tonne, les stupéfiants écoulés, soit un investissement de 1,5 million d’euros pour les trafiquants avec une valeur des produits illicites à la revente équivalente à 2,6 millions d’euros. Un procès marathon s’est déroulé du 15 au 19 mars. Dix prévenus étaient présentés devant le tribunal judiciaire de Grasse présidé par Laurie Duca.

Au tout début, en novembre 2016, Haikel Touila, 41 ans, la tête du réseau, son propre frère Yassine, 39 ans, son lieutenant et négociateur, avec l’aide de son cousin Rami Touila, 36 ans, son homme de main et de confiance, importent du Maroc principalement du cannabis. En fuite, les deux frangins sont condamnés respectivement à 10 et 8 ans de prison, avec mandat d’arrêt international.

Localisés en Tunisie avec pignon sur rue, ils semblent continuer leur trafic depuis l’étranger. Le cousin écope, lui de 6 ans de prison avec maintien en détention. Le procureur de la République Alain Guimbard avait requis 7 ans.

Deux mandats de dépôt à la barre

"La saison 2" s’étale de mai 2017 à septembre 2018 où Haikel, depuis la Tunisie, son nouveau port d’attache, continue son commerce en passant cette fois-ci par l’Espagne avec l’aide de deux intermédiaires dont Anisse Himoud, un Cannois de 29 ans revendeur pour son propre compte. Sa peine: 5 ans de prison avec mandat de dépôt à la barre.

Lors de l’épilogue à l’automne 2018, un autre Azuréen, Fabrice Da Moura Semedo, Niçois de 22 ans, joue un rôle, comme transporteur, qui lui vaut 4 ans de prison.

Enfin l’épouse de Haikel Touila, Virginie, une Antiboise de 39 ans, "qui se doutait des activités illicites" de son mari et qui n’a eu de cesse de nier son implication, se chargeait néanmoins de remettre de l’argent pour lui à des tiers.

Incapable de justifier son train de vie et poursuivie pour blanchiment elle est condamnée à 2 ans de prison avec mandat de dépôt à la barre.

Des armes, sommes d’argent en liquide, deux scooters des mers, deux quads, des véhicules, une moto et un appartement ont également été saisis par la justice.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.