“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une Niçoise insulte et frappe un policier : deux mois avec sursis

Mis à jour le 07/01/2016 à 05:06 Publié le 07/01/2016 à 05:06

Une Niçoise insulte et frappe un policier : deux mois avec sursis

C'est une jeune fille paumée.

C'est une jeune fille paumée. Sans profession. Sans ressources. Sans domicile fixe. Sans avenir. Elle n'apprécie pas les représentants de l'ordre public. Sous l'effet de l'alcool, Sarah, une Niçoise tout juste majeure, a ainsi insulté et frappé un policier !

Accrochée à la barre du tribunal correctionnel comme au comptoir d'un bar, désabusée par la vie, elle semble avoir sous ses yeux le néant et une drôle de destinée. Elle écoutera la sanction, deux mois de prison avec sursis et 500 € pour la partie civile, sans comprendre que les magistrats ont voulu l'aider à s'en sortir.

« C'est la faute à l'alcool »

Le 21 juillet dernier, vers 1 h 30, le carabinier de faction sur la place du Palais voit un cyclomoteur arriver avec deux personnes. Ce qui est interdit la nuit. Comme la conductrice est agressive et refuse d'obtempérer, le militaire alerte la Sûreté publique et la situation dégénère.

Le policier essaie de calmer la jeune femme. Mais rien n'y fait. Toute une série d'insultes fusent. Jusqu'aux propos antisémites. Dans le fourgon, elle se débat et donne des coups de pied. Elle refuse également de sortir du fourgon à l'arrivée devant les locaux de la rue Suffren-Reymond. Comme le fonctionnaire la contraint à quitter le véhicule, elle crache…

Le président Jérôme Fougeras Lavergnolle s'inquiète d'une telle attitude. « Vous aviez un taux d'alcoolémie de 0,45 mg/l. Ce n'est pas l'ivresse folle ! Pourquoi ce comportement ?

- J'ai passé la soirée avec un copain à Menton. On a bu du rhum et au retour sur Nice, je me suis égarée à Monaco sans me rendre compte que j'allais sur le Rocher. C'est la faute à l'alcool…

-- Mais vous n'avez jamais eu de permis. Comment avez-vous appris à piloter le scooter ?

- Ce n'est pas difficile… Je ne travaille pas et je ne cherche pas d'emploi. J'ai rompu le contact avec ma famille et je loge pour l'instant chez ma grand-mère. J'ai souvent eu affaire avec les juges pour enfants auparavant, mais ils ne m'ont jamais condamnée… »

« Irrespectueuse, même sobre »

Pour la partie civile, Me Hervé Fontana démontrera « la haine de cette fille pour le service d'ordre. Elle se cache derrière l'alcool… D'ailleurs, même sobre pendant sa garde à vue, elle s'est montrée irrespectueuse. Nous réclamons la somme de 500 € ».

Après un rappel des faits et une bonne leçon de morale, le procureur Alexia Brianti s'interrogera : « Quelle condamnation appliquer ? C'est une femme complètement perdue qui ne sait même pas où elle habite. Alors, trois mois d'emprisonnement assortis du sursis, pour avoir une épée de Damoclès sur la tête, devraient lui servir de leçon, plus une amende de 200 €. » Le tribunal atténuera légèrement les réquisitions du ministère public.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct