“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une audience très alcoolisée au tribunal correctionnel de Monaco

Mis à jour le 15/07/2019 à 19:00 Publié le 16/07/2019 à 08:35
Tous les prévenus ont été condamnés pour conduite sous l'emprise de l'alcool.

Tous les prévenus ont été condamnés pour conduite sous l'emprise de l'alcool. Photo archives J.-F.O.

Une audience très alcoolisée au tribunal correctionnel de Monaco

Alcool au volant, tribunal au tournant. C'est le message que les juges monégasques ont fait passer lors d'une audience dédiée aux conduites sous l'emprise de l'alcool.

Au cours d’une audience où se sont succédé des affaires liées à la conduite de véhicules sous l’emprise de l’alcool, le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle et le procureur Alexia Brianti n’ont pu éviter de rabâcher leurs propos de prévention. In fine, hommes et femmes ont juré de changer d’attitude au cours de leurs prochaines sorties festives.

Voici quelques « performances éthyliques » relevées à cette audience.

Sa Mercedes oscillait de droite à gauche sur le Rocher

Un agent d’escale niçois avait besoin de se détendre, ce 16 janvier 2019. Les nombreux verres de rhum-coca ont-ils participé au relâchement recherché ? Impossible d’apporter la moindre précision sérieuse sur ce point. En revanche, le breuvage a contribué au taux de 0,89mg/l, relevé par les policiers à 4h30 sur le Rocher.

Impossible de louper ce jeune homme de 24 ans aux étranges manières de conduire sa Mercedes : elle oscillait de gauche à droite. D’après le ministère public, le prévenu était en phase descendante et avait l’intention d’aller jusqu’à Menton avec son véhicule professionnel. En réponse à la peine de 1.000€ requise, le tribunal a suivi.

Plus de 2 grammes dans le sang : le record de la matinée

Triste record des leveurs de coude à cette audience! Le 22 mai dernier, un Cap-d’Aillois sans emploi a circulé sur le boulevard Louis-II à deux-roues. Au compteur, il affiche un taux de 2,04 grammes dans le sang quand il est interpellé, vers 2h, par les policiers. Il venait de franchir la ligne continue au niveau du Yacht-club. Outre sa conduite en zigzag, il titubait encore.

Évidemment, il aurait dû rejoindre son domicile à pied après un "concours" de coupes de champagne.

Le ministère public a estimé que le pilote du scooter était largement vulnérable. Quinze jours assortis du sursis devraient lui éviter de renouveler un comportement alcoolisé. Le tribunal a revu la peine avec une légère baisse: huit jours dans les mêmes conditions.

Il percute la paroi du tunnel Rainier-III

Voulait-il épater la galerie en sifflant bouteille de champagne et bouteille de vin ? Mais la paroi du tunnel Rainier-III a mis un point d’arrêt aux performances éthyliques d’un employé de banque niçois. Ce jeune homme de 25 ans a eu de la chance de ne pas dépasser le stade des tôles froissées malgré un choc violent.

Vers 2 heures, les policiers sont alertés : une "Mini" est accidentée au niveau de la borne d’urgence. Les services de secours constatent l’ivresse du conducteur avec un taux de 0,87mg/l. Le ministère public a requis huit jours avec sursis et une contravention à 45€. Le tribunal a préféré 1.000€ d’amende plus les 45€. En fait, la note est encore plus salée avec un devis de 25.000€ pour les réparations…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.