Rubriques




Se connecter à

Un Varois en prison après avoir été arrêté à Monaco avec 20.000 euros et 15 cartes bancaires sur lui

Interpellé à Monaco avec une somme d’argent non déclarée, il a concédé une addiction aux jeux mais nié blanchir son pécule.

JEAN-MARIE FIORUCCI Publié le 11/08/2021 à 07:21, mis à jour le 11/08/2021 à 10:19
Le prévenu a été interpellé avec près de 20 000 euros, essentiellement des coupures de 50 euros. DR

C’est un étrange "intermédiaire", présenté menotté à l’audience de flagrance. À l’écouter, il s’est investi dans le monde des affaires comme apporteur d’affaires.

Pourtant, ce Varois de 36 ans n’a pas facilité les recherches de la justice après son interpellation en Principauté, le 17 novembre dernier en compagnie d’une amie.

Quel était son rôle, ses obligations, ses intentions? Il avait en tout cas omis de déclarer aux autorités compétentes la somme de 19.965 euros en coupures de 50 euros!

La somme autorisée ne devait pas être supérieure à 10.000 euros, a évidemment rappelé la présidente Françoise Barbier-Chassaing. "On ne m’avait jamais parlé d’un montant maximum, s’est étonné le prévenu. Toutefois, je n’avais pas l’intention de dépenser autant d’argent. Quant aux billets de 50 euros, c’est la coupure préférée des joueurs. J’étais venu pour aller au casino de Monte-Carlo…"

 

185.000 euros en espèces à son domicile

Peu disert et assez vague sur son véritable statut, il jongle entre courtier, mandataire, commissionnaire… Autant de casquettes pour justifier des achats pour gâter épouse et enfants en Tunisie, est-ce utile? Surtout quand on a basculé dans la délinquance depuis 2017.

D’autres particularités et une suspicion de blanchiment ont agacé la magistrate. "Vous faites une tournée dans les boutiques Dior, Zag, Rolex, Dolce Cabana, Gucci… À quels desseins?"

Simple formalité pour le Hyérois: il s’agissait de se renseigner pour sa fille. Tout comme pour la montre Rolex appartenant à un ami, afin d’en connaître simplement la valeur. Mais les argumentations apportées ont un parfum d’origine illicite.

Que faut-il déduire à l’annonce des 185.000 euros en espèces dissimulés au domicile du prévenu? Des 2.500 euros détenus dans le même lieu? Du véhicule Audi d’une valeur de 22.000 euros, propriété du beau-père, utilisé sur le territoire monégasque?

Sans oublier l’argent saisi à Monaco, dont le blanchiment par le truchement du jeu a avorté avec l’interpellation du fautif.

 

Un million de boîtes de gants achetées

N’y aurait-il pas chez ce personnage inconvenant un vice rédhibitoire? Lui oppose des dettes par-dessus la tête, des menaces de mort et intérêts exorbitants de 15%. Une situation des plus noires.

Tacle de la présidente: "Endetté jusqu’au cou, vous dépensez 22.000 euros dans une boutique de luxe? Vous déteniez quinze cartes bancaires. Sur votre smartphone, outre la gestion de deux établissements en ligne, vous effectuez des virements internationaux par le biais d’une ribambelle d’applications pour anonymiser vos transactions sur le web. Ou pour obtenir un numéro sans carte SIM. Plusieurs comptes bancaires ont été ouverts avec des pièces d’identité contrefaites. Et cette facture d’achat d’un million de boîtes de gants à 4,60 euros l’unité payée cash ? On sait qu’avec la pandémie, il y a eu une période de trafic florissant sur les produits médicaux…"

"Je promets de ne plus jouer"

Tout serait la faute de son addiction au jeu. "C’est un démon amplifié par l’excès de boissons, confesse le détenu. Même arrivé à la dernière pièce de monnaie, vous n’arrêtez pas. C’est une catastrophe ! Combien de gens m’ont fui. C’est l’unique cause de mon endettement. Je promets de ne plus jouer."

Plusieurs versions et des incohérences, plus proches du mensonge, écartent l’image du bon père de famille venu faire un tour à Monaco pour le substitut Emmanuelle Carniello. "Je n’imagine pas sa présence à Monaco pour se promener avec de l’argent prêté ou pour se renseigner sur le prix des montres."

Aucune sorte de bonne foi n’est accordée au prévenu qui a "oublié" son code du téléphone et au domicile synonyme de caverne d’Alibaba.

Que penser de sa documentation sur des versements sans justification? Des falsifications de facturations et de la TVA? "Monsieur pense être dans son bon droit, a conclu la parquetière. Maintenez-le en détention avec une peine de dix-huit mois ferme, 10.000 euros d’amende et la confiscation des fonds saisis d’origine illicite".

 

Après en avoir longuement délibéré, le tribunal s’est inspiré des réquisitions du ministère public.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.