“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un Vallaurien condamné à six mois avec sursis pour avoir grugé sa maîtresse monégasque

Mis à jour le 03/07/2014 à 09:00 Publié le 03/07/2014 à 07:11
Palais de justice de Monaco
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Un Vallaurien condamné à six mois avec sursis pour avoir grugé sa maîtresse monégasque

L'amour est aveugle ! C'est vrai pour cette jolie femme tombée quelques mois sous le charme de David. Suffisamment pour se faire délester de 60.000 euros et rafler une commission de 120.000 euros sur une acquisition immobilière.

L'amour est aveugle ! C'est vrai pour cette jolie femme tombée quelques mois sous le charme de David. Suffisamment pour se faire délester de 60.000 euros et rafler une commission de 120.000 euros sur une acquisition immobilière.

À la rupture, elle voudra récupérer son bien. Mais son amant éphémère, au passé bien sombre, avait même imité sa signature pour conserver les véhicules.

Ce quadragénaire de Vallauris, sans profession, a pris six mois de prison avec sursis et le versement de 7.700 euros pour le dédommagement.

Au départ, la future victime, au sortir d'un divorce, est follement amoureuse de l'ancien garde du corps. Elle est riche ! Au point de céder à tous ses désirs. D'ailleurs, quand il lui confie ses problèmes financiers, sa bien-aimée lui propose 60.000 euros pour l'aider.

Quand elle achète un bel appartement, il joue l'intermédiaire et réclame une rémunération de 120.000 euros à l'agent immobilier. Un plus sur le prix payé par son amie.

« Au lieu de rembourser Madame, a souligné le président Cyril Bousseron, vous allez acquérir une Bentley et une Audi. Vous proposez de les mettre au nom de votre maîtresse. Or, vous falsifiez sa signature et les deux voitures sont mises au nom de votre femme. Pourquoi toutes ces manipulations ? »

Réponse du prévenu : « Pour passer les véhicules sur une immatriculation monégasque… »

Pour le président, « le service des Titres de circulation n'a jamais vu le bon propriétaire, car vous avez toujours signé à la place du vendeur… Sur votre casier judiciaire français, les condamnations et années de prison s'accumulent : vols, tentatives d'escroquerie, violence, port d'arme… »

Me Richard Mullot, pour la partie civile, ajoutera au palmarès délictueux : « Des menaces de mort ! Ma cliente n'a pas voulu venir à l'audience. Elle vit dans la terreur depuis qu'elle connaît le passé de cet homme. Elle a été la vache à lait… Même si Monsieur a remboursé 90 % du prêt de 60.000 euros avant l'audience, nous demandons 15.000 de dommages et intérêts. »

Le procureur Michaël Bonnet de reconnaître : « Il vit au-dessus de ses moyens sans avoir peur d'escroquer. Pire, il va rompre par téléphone après avoir bénéficié d'un prêt de 60.000 euros. Trois ans de prison ferme. »

Le tribunal sera plus clément. Blaise Pascal avait raison : « Le cœur a ses raisons que la raison ignore »

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.