Rubriques




Se connecter à

Un héritage de plusieurs millions dilapidé, une chambre d'hôtel saccagée et arrêté à Monaco avec 55gr de cocaïne et 11.315€

Tribunal correctionnel Le prévenu, addict à la poudre blanche, a été condamné à une peine d’un mois ferme, une amende de 5 000 euros et la confiscation des stupéfiants.

JEAN-MARIE FIORUCCI Publié le 23/03/2022 à 19:46, mis à jour le 23/03/2022 à 20:44

Un étrange individu est arrivé, menotté, à l’audience de flagrance. Il a comparu devant le tribunal correctionnel pour détention et importation de 55 grammes de cocaïne. Il a également omis de déclarer la somme de 11.315 euros aux autorités de contrôle de la Principauté, le mercredi 16 mars, en provenance de Lugano (Suisse).

Une allure de SDF avec une Rolex à 4.500 euros

Dans le box, cet homme de 34 ans affiche un regard à la fois absent et flegmatique. Un parcours fait de gâchis rappelé au cours de l’instruction par le président Florestan Bellinzona. "À 17h31, les policiers sont intrigués par un homme aux allures de clochard devant l’arrêt de bus de l’avenue des Castellans. Il a une quantité importante de bagages et un couteau pour se protéger. Sur lui et au sol, les agents ont remarqué de la poudre blanche et dans une main un billet roulé pour servir de paillette. Quand on vous fouille, vous détenez une quantité considérable de cocaïne et diverses coupures en vrac en euros, dont 560 francs suisses."

Cet entrepreneur dans la construction venait de sortir de l’hôtel Marriott à la suite d’un refus d’accéder à une chambre. Les responsables du palace sur le port de Cap-d’Ail avaient été alertés par leurs confrères du Méridien sur le renvoi du même client après sa nuit passée dans l’établissement du Larvotto. Il avait laissé les lieux dans un état de saleté horrible... Mais un "clochard" avec autant d’argent, une montre Rolex à 4.500 euros, un trajet Lugano-Monaco effectué en limousine six places et une addiction à la blanche au coût hebdomadaire de 500 euros, ça fait tilt au sein du couple police-justice.

Un héritage de cinq millions d’euros liquidés

"À la disparition de votre père, relève le magistrat, vous avez perçu le montant de la vente de l’entreprise familiale: quelque 5 millions d’euros. Combien reste-t-il aujourd’hui? 250.000 euros! Les finances ont fondu au rythme de vos lignes snifées. L’argent que vous déteniez à Monaco, pourquoi ne pas l’avoir déclaré?" D’après le prévenu, on ne le lui avait pas demandé. C’était le reste des 30.000 euros gagné au casino de Lugano. Et que venait-il faire en Principauté? "Voir des gens sur un bateau qui me devaient de l’argent! Car je gère encore des sociétés pour vivre." Aucun soupçon sur une éventuelle intention de revente. Condamné sept fois en Espagne pour plusieurs évasions et violences sexistes, il a été incarcéré en Italie pour dopage (en tant que cycliste sportif).

 

L’intéressé a beau dire qu’il essaie de s’arrêter, le premier substitut Julien Pronier constate le dossier. "Il est rarissime de voir une telle quantité. Outre cette surconsommation, il est surprenant d’apprendre que le prévenu a laissé des excréments dans la limousine. L’argent lui brûle les doigts! Comment l’aider à s’en sortir? Forcez-le au sevrage! Prenez en compte cette descente aux enfers. Je propose un mois ferme, la confiscation de l’argent et condamnez-le à verser la moitié de la somme pour compléter sa peine."

 

(*)Assesseurs: Carole Delorme-Le Floch et Léa Parienti-Galfre.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.