“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un "faux" supporter de l'ASM condamné pour un fumigène allumé avant le match Monaco-Dortmund

Mis à jour le 23/11/2017 à 19:34 Publié le 23/11/2017 à 18:58
Un Mentonnais a été condamné pour un fumigène allumé avant Monaco-Dortmund.

Un Mentonnais a été condamné pour un fumigène allumé avant Monaco-Dortmund. Photo archives Patrice Lapoirie

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un "faux" supporter de l'ASM condamné pour un fumigène allumé avant le match Monaco-Dortmund

Un jeune Mentonnais de 23 ans a été condamné à 500 euros d'amende avec sursis pour avoir brandi un fumigène allumé à l'extérieur du stade Louis-II, le 19 avril dernier, juste avant le match de Ligue des Champions Monaco-Borussia Dortmund.

 A l'audience, ce barman de profession a déclaré: "Je ne suis pas un vrai supporter de Monaco. Je ne savais pas que ces engins étaient interdits…"

Il n’y a pas de fumée sans feu… L’adage populaire, subtil pour déterminer qu’il n’y a pas d’effet sans cause, peut également caractériser le délit plus classique d’utilisation d’un fumigène.

Un jeune Mentonnais, en effet, était repéré le mercredi 19 avril dernier, par les policiers sur l’esplanade du stade Louis-II, grâce à l’épais panache blanc dégagé par la combustion de l’engin.

C’était à l’occasion du match retour des quarts de finale de la Ligue des champions où les joueurs monégasques s’étaient brillamment qualifiés pour les demi-finales face au Borussia Dortmund.

"Je ne l'ai pas allumé"

Quand ce barman de 23 ans a été appréhendé, il tenait la fusée dans sa main. D’ailleurs, à l’audience, interrogé par le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, le prévenu reconnaît les faits.

Avec une nuance toutefois: "Je maintenais la cartouche, mais je ne l’ai jamais allumée. C’est quelqu’un qui me l’a remise quand j’ai rejoint le cortège. Car je ne suis pas un vrai supporter de Monaco. Je ne savais pas que ces engins étaient interdits…"

"Interdit pour éviter les accidents"

Le magistrat admet: "Les caméras n’ont pas permis de connaître l’auteur de sa mise à feu. Mais on sait que vous ne l’avez pas fait… Sachez, cependant, qu’il n’a jamais été question d’empêcher les supporters de s’exprimer ou de limiter l’ambiance dans les stades. L’interdiction a pour seul but d’éviter les accidents. Je note toutefois que vous avez été condamné en France pour une bagarre…"

Le premier substitut Olivier Zamphiroff reprend, en précisant le caractère sensible des jours de matches. "C’est un moment heureux! Sauf quand on transporte des fumigènes. Chaque fois qu’un artifice de cet ordre est utilisé dans une enceinte sportive, cela provoque des ennuis pour le club. Avec la violence, ce jeune homme écope d’une seconde sanction: une peine d’amende de 500€!"

Le tribunal maintiendra la demande du ministère public. Mais les juges l’assortiront du sursis.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.