Un an de prison ferme pour le "visiteur" de restaurants à Monaco

Affamé ? Plutôt avide d'argent facile ! Benedetto a cambriolé de nombreux restaurants de la Principauté entre 2011 et 2012.

J.-M. F. Publié le 07/04/2014 à 07:07, mis à jour le 07/04/2014 à 11:00
Un an de prison ferme pour le « visiteur » de - 24976919.jpg
Le prévenu a été condamné à un an de prison ferme. C.D.

Affamé ? Plutôt avide d'argent facile ! Benedetto a cambriolé de nombreux restaurants de la Principauté entre 2011 et 2012.

Ce voleur professionnel, avec trente et une condamnations mentionnées depuis 1978 sur son casier judiciaire italien, devait comparaître devant le Tribunal correctionnel. Absent à la barre, il a écopé d'un an de prison ferme avec mandat d'arrêt. Il devra verser la somme de 2.000 € à la partie civile.

Ce cuisinier italien de soixante ans avait fait une véritable razzia dans les établissements de restauration. La nuit, entre minuit et 2 heures, il fracturait les ouvertures et il vidait les fonds de caisses, emportait les ordinateurs et autres objets de valeur pour la revente en sous-main.

 

Le fichier Interpol, l'exploitation des bandes vidéo et des empreintes digitales laissées dans les locaux visités ont mis rapidement les enquêteurs sur la piste de cet aigrefin en costume cravate.

Pour la partie civile, Me Didier Escaut a demandé aux juges de tout faire pour écarter ce personnage de la Principauté. « Avec un pedigree qui n'en finit plus, le prévenu a occasionné d'importants dégâts pour voler et briser des baies vitrées. Je demande 2 000 € pour le préjudice subi. »

Réquisitoire sévère également de la part du procureur Jean-Jacques Ignacio. « Ce genre de professionnalisme est extrêmement perturbant pour l'activité commerciale locale. À soixante ans, cet homme n'a pas décidé de prendre sa retraite ! Condamnez-le à deux ans de prison ferme avec mandat d'arrêt. »

Après en avoir délibéré, le tribunal a réduit la peine réclamée par le Ministère public de moitié.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.