“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un agent sportif condamné pour avoir escroqué une agence de voyages à Monaco

Mis à jour le 14/05/2021 à 14:16 Publié le 14/05/2021 à 15:15
Le prévenu, d’origine italienne, avait déjà des condamnations sur les casiers monégasque et français.

Le prévenu, d’origine italienne, avait déjà des condamnations sur les casiers monégasque et français. Photo Monaco-Matin

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un agent sportif condamné pour avoir escroqué une agence de voyages à Monaco

Absent à l’audience, il a été condamné par défaut à deux mois avec sursis et il devra verser la somme de 3.052 euros aux gérants de la SAM Platinium Group.

Le sport attirerait-il des gens mal intentionnés? La réflexion apparaît pertinente et alléguer pareille remarque n’est pas dénué de bon sens pour évoquer une affaire d’escroquerie abordée par le tribunal correctionnel.

C’est dans ce milieu prodigue d’agents sportifs qu’un intermédiaire semblait opérer en toute illégalité.

Le 16 juin 2020, il négociait un contrat de voyage avec la SAM Platinium Group. Pour sceller l’accord, cet Italien versait un chèque de 40.000 euros, afin de lancer des réservations pour ses joueurs.

Compte clôturé… ou obsolète

L’agence, confiante, effectuait les démarches auprès d’un établissement hôtelier de la Principauté et la compagnie aérienne tricolore pour un montant de 7.745 euros puisés dans ses fonds propres. Entre-temps, le comptable déposait le chèque à l’encaissement, sans se douter un instant qu’il était lié à un compte postal de Marseille clôturé depuis le 15 novembre 2015.

Une première déconvenue que l’agent se hâtait d’effacer par un transfert d’une somme identique depuis une banque londonienne. Amère déception! Encore une fois, l’argent ne parviendra jamais au destinataire car le compte n’appartenait pas au débiteur. Un constat d’échec accablant.

Mais comment confondre le prévenu quand il est absent à l’audience? Le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, méthodique, a repris les PV d’auditions où l’épouse essayait de convaincre les enquêteurs de la bonne foi de son mari. Il se serait trompé de chéquier relié à un compte obsolète.

De son côté, à la Sûreté publique, l’époux reconnaissait qu’il n’avait aucune domiciliation bancaire à cause de problèmes... "L’agent sportif était en litige avec le gendarme de la Bourse, a précisé le magistrat. En cause, l’achat d’actions d’une société. Pour cette raison, toute ouverture de compte en France comme à Monaco était impossible."

D’autre part, une condamnation pour une infraction de chèque sans provision et une peine pour homicide involontaire apparaissent respectivement sur les casiers monégasque et français.

"Il se pense au-dessus des lois"

La partie civile en savait-elle plus sur cet incorrigible aigrefin?  "Ce personnage voyage beaucoup et vit dans un principe d’escroquerie profonde, avance un des plaignants. Il se pense au-dessus des lois. Intouchable! Il doit nous dédommager le temps de travail et le préjudice financier. Avec le Monte-Carlo Bay, on a pu éviter un impayé. Mais Air France n’a pas été aussi conciliant sur les 2.152 euros de billets d’avion. Nous réclamons un préjudice global de 7.745 euros".

La manœuvre d’escroquerie est bien constituée et la fausseté des documents est démontrée pour le premier substitut Cyrielle Colle.

"N’a-t-il pas soutenu qu’il s’agissait d’un de ses comptes, alors qu’il était au nom de son épouse? N’était-il pas conscient de faire un faux ordre de virement? Le prévenu a mis en place un système afin d’éviter de payer les prestations réclamées. Il est d’ailleurs bien connu pour l’émission de chèques sans provision et il comparaîtra prochainement devant cette même juridiction pour des atteintes au bien. Mettez un terme à ces agissements: un mois ferme".

L’agent sportif sera condamné par défaut à deux mois avec sursis et il devra verser la somme de 3.052 euros aux gérants de la société.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.