“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Trois litres de bière, ça saoule : cinq jours avec sursis

Mis à jour le 25/01/2016 à 05:08 Publié le 25/01/2016 à 05:08

Trois litres de bière, ça saoule : cinq jours avec sursis

« Je n'aurais pas dû… » C'est toujours la même contrition formulée par les prévenus poursuivis pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, « CEA » pour les magistrats.

« Je n'aurais pas dû… » C'est toujours la même contrition formulée par les prévenus poursuivis pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, « CEA » pour les magistrats. Mais cela ne suffit pas pour éviter les condamnations devant le tribunal correctionnel. Sammy, un résident de Roquebrune-Cap-Martin, a bien eu ce réflexe à l'audience. Sans toutefois échapper à une peine de cinq jours...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct