“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Trois litres de bière, ça saoule : cinq jours avec sursis

Mis à jour le 25/01/2016 à 05:08 Publié le 25/01/2016 à 05:08
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Trois litres de bière, ça saoule : cinq jours avec sursis

« Je n'aurais pas dû… » C'est toujours la même contrition formulée par les prévenus poursuivis pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, « CEA » pour les magistrats.

« Je n'aurais pas dû… » C'est toujours la même contrition formulée par les prévenus poursuivis pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, « CEA » pour les magistrats. Mais cela ne suffit pas pour éviter les condamnations devant le tribunal correctionnel. Sammy, un résident de Roquebrune-Cap-Martin, a bien eu ce réflexe à l'audience. Sans toutefois échapper à une peine de cinq jours d'emprisonnement avec sursis, 500€ d'amende et une contravention à 45€.

Le 1er janvier, vers 6 heures, ce jeune commis de salle sort d'un bar de nuit du quai Antoine-Ier où il a ingurgité trois litres de bière. Il enfourche son scooter et, dès le départ, sa conduite est hasardeuse. Arrivé sur la place Sainte-Dévote, il chute de son engin et se blesse. Quand les policiers et les services de secours arrivent, l'homme est toujours au sol. Rapidement, les agents constatent son état d'ébriété avec un taux d'alcool dans le sang de 0,87 mg/l.

« Votre accident est filmé par les caméras de surveillance, annonce le président Jérôme Fougeras Lavergnolle. Au lieu de remonter logiquement l'avenue d'Ostende, vous allez tout droit… Un témoin, en voiture, a dû se déporter pour vous éviter, puis s'arrêter pour vous porter secours. C'est dramatique de se mettre dans un tel état et de boire autant ! Je note que vous n'avez jamais été condamné… »

Le prévenu confus, regrette sa « performance » et prononce quelques mots d'excuses qui rappellent la faute plus certainement qu'ils ne l'atténuent. À ce moment, le procureur Cyrielle Colle commente d'une manière emportée les conséquences de l'infraction.

« Avec trois litres de bière cet homme savait pertinemment qu'il n'était pas en état de conduire et qu'il allait vraisemblablement tomber à la première courbe ! Le taux de 0,87 mg/l est l'alcoolémie la plus basse relevée au cours des prélèvements. Soit le double du taux initial ! Usez du sursis afin qu'il ait cette épée de Damoclès pour lui faire craindre la prison ferme en cas de récidive. »

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.