Six mois de prison pour des vols à la roulotte à Carros

Avec dix-huit mentions à son casier judiciaire, un Algérien, hébergé à Cannes, a été condamné par le tribunal de Grasse.

Article réservé aux abonnés
J. S. Publié le 28/12/2022 à 18:45, mis à jour le 29/12/2022 à 11:25

Il prétend "être venu à Nice pour changer de vie". Sans sourciller et déterminé Mohamed B, un Algérien âgé de 32 ans qui réside "chez une cousine à Cannes", nie les faits de recel de vol qu’on lui reproche. Mais devant les magistrats du tribunal judiciaire de Grasse il reconnaît volontiers avoir conduit sa Clio sans permis et en ayant fait usage de stupéfiants (en récidive).

Perquisition à son domicile d’accueil

Appréhendé lors d’un contrôle routier, et recherché dans le cadre d’une autre affaire, une perquisition à son domicile d’accueil a permis de découvrir de nombreux objets (cartes bancaires, cartes d’identité, portables, chéquiers...).

On soupçonne qu’ils proviennent de vols à la roulotte commis courant décembre sur la commune de Carros. Quelques-unes des victimes étaient d’ailleurs à l’audience pour témoigner, comme une infirmière libérale qui a vu disparaître son matériel professionnel, ou cette maman qui a eu juste le temps d’aller chercher son enfant à l’école pendant qu’on brisait la vitre de son auto et lui volait son sac à l’intérieur.

"C’est mon cousin qui apportait des sacs à la maison, je n’ai rien a voir avec cette affaire", avoue Mohamed qui vient de sortir de prison il y a 7 mois. Avec 18 mentions à son casier judiciaire, la plupart pour vol, ce père de trois enfants ne parvient pas à convaincre le procureur de la République Thierry Bonifay qui déclare: "Il nous livre des explications farfelues, on se moque du monde!" Il requiert 18 mois de prison avec mandat de dépôt.

À la défense on demande la relaxe pour les faits de recel: "Dans un dossier ou l’on va vite en besogne car il n’est pas le seul à vivre dans cet appartement. On lui met tout sur le dos."

Finalement relaxé pour recel, Mohamed B. sera condamné par le tribunal à 6 mois de prison avec mandat de dépôt (3 mois plus 3 mois révoqués d’un précédent sursis probatoire) pour les autres faits.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.