Rubriques




Se connecter à

Quatre mois ferme pour avoir payé avec de la fausse monnaie

Un parfait faussaire loin de rivaliser avec le génie ! C'est la description du prévenu qui devait comparaître, mardi après-midi, devant le tribunal correctionnel.

JEAN-MARIE FIORUCCI Publié le 18/11/2016 à 05:10, mis à jour le 18/11/2016 à 05:11
Un quadragénaire niçois a essayé d’écouler à Monaco deux fausses coupures de 100 €. Photo archives Nice-Matin

La justice monégasque lui reproche la mise en circulation de deux billets contrefaits de 100 €. Actuellement détenu à la maison d'arrêt de Grasse pour un délit similaire, son absence n'a pas empêché les juges de prononcer une peine de quatre mois de prison ferme.

Ce 25 juin 2016, quand le Niçois quadragénaire règle son achat dans une boutique située en périphérie de la plage du Larvotto, la vendeuse a des doutes sur l'authenticité du billet. D'abord au toucher, puis en le passant au marqueur. Pas de doute : ce billet est faux !

La jeune fille se dépêche d'en informer la Sûreté publique et donne le signalement de l'individu. Le suspect est interpellé. Les policiers constatent les faits et le conduisent dans les locaux de la rue Suffren-Reymond. Au cours de la fouille, les policiers trouvent une autre coupure de 100 €.

 

"Quand le fautif est interrogé, relate la présidente Magali Ghenassia, il déclare que les billets lui ont été restitués à Vintimille à la suite d'un achat. Il ne savait donc pas qu'ils étaient faux… Il est difficile d'y croire quand on voit son casier judiciaire bien rempli. Pas moins de onze condamnations pour vols, conduite sans permis faux chèques et fausse monnaie…"

Le présumé faux-monnayeur, menteur, mystificateur et trompeur ne trouvera pas la moindre clémence dans les réquisitions du premier substitut Olivier Zamphiroff. "Nous avons affaire à un expert dans ce domaine. C'est un spécialiste et les multiples condamnations le prouvent. Vous prononcerez une peine de quatre mois de prison ferme."

Le tribunal suivra à la lettre les réquisitions du ministère public.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.