“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Quatre Bulgares flambaient au Casino de Monte-Carlo avec de faux billets de 500€

Mis à jour le 06/02/2018 à 13:03 Publié le 06/02/2018 à 11:43
Les joueurs bulgares ont misé 23 faux billets de 500 € au casino de Monte-Carlo.

Les joueurs bulgares ont misé 23 faux billets de 500 € au casino de Monte-Carlo. Photo Jean-François Ottonello

Quatre Bulgares flambaient au Casino de Monte-Carlo avec de faux billets de 500€

Le tribunal correctionnel de Monaco, après cinq heures d'audience, a condamné quatre individus arrêtés en mars 2016 en gare de Monaco, suspectés d'avoir écoulé 23 faux billets de 500 euros au Casino de Monte-Carlo. L'instruction de cette affaire aura duré presque deux ans.

Le casino de Monte-Carlo. C’est là où le rêve de gagner de l’argent avec des billets de 500 euros contrefaits s’est brisé pour un groupe de joueurs bulgares. Impliqués dans un trafic de fausse monnaie, ils paient très cher leur passage à Monaco. À part le plus jeune, relaxé, les quatre autres ont été condamnés à des peines d’un, deux et trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel.

Deux des prévenus sont incarcérés à la maison d’arrêt depuis le 11 mars 2016. Un troisième, laissé libre, était absent à l’audience.

Gains au casino payés avec des "Ben Laden" ?

Tout part d’une mise en garde de la police financière italienne le 9 mars 2016. Deux personnes auraient mis en circulation 42 faux billets de 500 euros en misant sur les tapis verts du casino de Sanremo. Ils se dirigeraient vers Monaco. Quand le duo se présente aux tables de jeux de Monte-Carlo, ils écoulent d’autres fausses coupures au blackjack, au poker et à la roulette. La...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct