“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Mythomane"? "Minable"? Violent? Le profil de Janowski encore en débat au début de la 3e semaine du procès Pastor

Mis à jour le 01/10/2018 à 09:56 Publié le 01/10/2018 à 09:55
Le procès Pastor a entamé sa troisième semaine.

Le procès Pastor a entamé sa troisième semaine. Photo Franz Chavaroche

"Mythomane"? "Minable"? Violent? Le profil de Janowski encore en débat au début de la 3e semaine du procès Pastor

Dix personnes sont jugées devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône, à Aix-en-Provence, pour les assassinats à Nice en mai 2014 de la richissime femme d'affaires monégasque Hélène Pastor et de son chauffeur Mohamed Darwich, dont le gendre de la milliardaire.

Laurent Pastor, 52 ans, le cousin d'Hélène Pastor, la milliardaire monégasque assassiné le 6 mai 2014 à Nice, est le premier témoin entendu ce lundi matin, à l'ouverture de la troisième semaine de ce procès retentissant devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône.

Administrateur de sociétés, le témoin décrit Wojciech Janowski, gendre d'Hélène Pastor, et commanditaire présumé de double assasinat, comme "un mythomane". "Mais ce n'est pas parce que vous êtes mythomane que vous êtes méchant", ajoute-t-il.

"Hélène était adorable mais dure à cause du poids de ses responsabilités. Elle adorait ses enfants. C'était la mémoire de notre famille."

Dès les premières minutes des débats, Me Eric Dupond-Moretti intervient à la défense de Janowski. "Aux yeux de votre famille, c'était un minable." "Non, je ne l'ai jamais traité de minable", intervient Laurent Pastor. Le pénaliste le questionne sur l'éventuel projet d'éliminer Gildo Pastor-Pallanca, le fils de la défunte. "C'est la police qui me l'a dit", explique le témoin. La violence de Janowski ? "Des rumeurs", admet Laurent Pastor.

Sylvia Ratkovski-Pastor, partie civile, fille de la défunte et compagne de l'accusé, intervient à la barre: "Jamais il ne m'a frappée ou frappé les enfants."


La suite du direct