“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Marie-Thérèse Escaut-Marquet met fin à ses fonctions d’huissier

Mis à jour le 17/02/2020 à 11:32 Publié le 17/02/2020 à 11:32
Marie-Thérèse Escaut-Marquet a mis fin à ses fonctions d’huissier. 
	(DR)

Marie-Thérèse Escaut-Marquet met fin à ses fonctions d’huissier

C’est une grande page de l’histoire judiciaire de la Principauté qui se tourne avec la volonté affirmée de Me Marie-Thérèse Escaut-Marquet de cesser ses fonctions d’huissier près la Cour d’appel et les tribunaux de la Principauté.

C’est une grande page de l’histoire judiciaire de la Principauté qui se tourne avec la volonté affirmée de Me Marie-Thérèse Escaut-Marquet de cesser ses fonctions d’huissier près la Cour d’appel et les tribunaux de la Principauté.

Cet officier ministériel, que ses proches surnomment affectueusement « Mirèse », a été admis à faire valoir ses droits à la retraite par Ordonnance souveraine du 10 janvier dernier. Ainsi se ponctue la grande carrière pour cette femme, toujours soucieuses de remplir ses fonctions avec professionnalisme.

Une mission entreprise le 11 février 1976, héritée de son père. Ce même jour, Maître Jean-Jo Marquet, aujourd’hui disparu et seul huissier pendant quatorze ans, avait pris une décision identique à l’issue d’une profession libérale embrassée le 12 février 1944.

Comme son père qui avait siégé au sein de la Haute Assemblée pendant quarante ans (et vingt ans à la mairie), Marie-Thérèse Escaut-Marquet avait été élue pendant deux décennies sous les mandatures présidentielles de Me Jean-Charles Rey, puis du Dr Jean-Louis Campora.

Nantie de l’honorariat, cet officier ministériel conservera ses qualifications hiérarchiques, titre et rang. Sa succession dans ses fonctions ministérielles est déjà assurée par son successeur et ancien premier clerc depuis vingt-sept années. Il s’agit de Me Frédéric Lefevre, détenteur d’un master II de Droit, nommé par Ordonnance souveraine du 10 janvier 2020.

J.-M F


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.