“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les troncs de l'Église attisent les convoitises…

Mis à jour le 22/03/2018 à 05:12 Publié le 22/03/2018 à 05:12
Le sacristain de la cathédrale a été condamné en octobre 2017 pour avoir volé 3 000 euros dans les troncs.

Le sacristain de la cathédrale a été condamné en octobre 2017 pour avoir volé 3 000 euros dans les troncs. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les troncs de l'Église attisent les convoitises…

Cette nouvelle affaire de vol dans les troncs recueillant les dons des fidèles n'est pas sans rappeler celle qui a été jugée en octobre dernier.

Cette nouvelle affaire de vol dans les troncs recueillant les dons des fidèles n'est pas sans rappeler celle qui a été jugée en octobre dernier. Ce dossier-là n'est pas passé inaperçu, en raison de la nature du voleur. En effet, il s'agissait du sacristain. Le serviteur de l'Église a reconnu avoir soutiré 3 000 euros des troncs de la cathédrale de Monaco, en mars 2016.

« Il y avait beaucoup d'argent dans les troncs, a-t-il reconnu à l'audience. J'ai fait une erreur. J'ai cédé à la facilité. J'avais besoin de financer le mariage de mon fils. Depuis cette affaire, j'ai été licencié… »

Lors de l'examen de cette affaire, pour laquelle le voleur a écopé de cinq mois d'emprisonnement avec sursis - et le versement de 1 000 euros à l'Église en guise de dommages et intérêts -, la question s'est posée de savoir si une somme beaucoup plus conséquente n'avait pas été dérobée. Le sacristain travaillait à la cathédrale depuis 2004 et les sommes collectées dans les troncs de l'édifice religieux sont astronomiques : 145 000 euros en 2015 et 136 000 euros en 2 016. D'où le doute, qui ne sera jamais levé…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.