“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les magistrats de Monaco révoltés par "la défiance" à l'égard de l'institution judiciaire

Mis à jour le 02/10/2017 à 17:56 Publié le 02/10/2017 à 17:53
 Brigitte Grinda-Gambarini, premier président de la cours d'appel, a présidé l'audience en présente de tous les magistrats

Brigitte Grinda-Gambarini, premier président de la cours d'appel, a présidé l'audience en présente de tous les magistrats Photo Michael Alesi

Les magistrats de Monaco révoltés par "la défiance" à l'égard de l'institution judiciaire

Lors de l'audience solennelle de rentrée des cours et tribunaux de Monaco, le premier président de la Cour d'appel a pris position sur les soupçons qui pèsent sur l'institution judiciaire monégasque.

L'affaire Rybolovlev ou la situation de Philippe Narmino n'ont pas été évoquées directement ce lundi matin lors de la rentrée judiciaire à Monaco.

Mais Brigitte Grinda-Gambarini, premier président de la Cour d'appel e pouvait pas totalement passer sous silence ce "contexte": "Comment ne pas évoquer ce contexte de travail, alors que nous avons entendu, que nous entendons et que nous allons encore entendre que certains n'ont plus confiance dans notre justice... Cela est décourageant, cela est même révoltant.

Mais il ne suffit pas d'en prendre acte ou de le déplorer. Il nous appartient, chaque jour davantage, de renforcer notre légitimité en substituant le dialogue à la défiance, et en continuant de partager cette valeur commune qui est déjà au cœur de tous nos échanges et qui devra y demeurer: je veux parler de l'éthique."

à partir de 1 €


La suite du direct