“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le stagiaire et les mannequins sniffaient de la coke aux toilettes à Monaco

Mis à jour le 26/06/2019 à 09:06 Publié le 26/06/2019 à 08:32
Le stagiaire italien et les deux mannequins écopent de lourdes peines d’amende.

Le stagiaire italien et les deux mannequins écopent de lourdes peines d’amende. Photo Sébastien Botella

Le stagiaire et les mannequins sniffaient de la coke aux toilettes à Monaco

Un homme et deux femmes, âgés de 20 à 30 ans, se sont retrouvés à la barre du tribunal pour avoir allègrement sniffé des rails de cocaïne dans les toilettes du Twiga.

Un homme et deux femmes, âgés de 20 à 30 ans, se sont retrouvés à la barre du tribunal pour avoir allègrement sniffé des rails de cocaïne dans les toilettes du Twiga. Il y avait un stagiaire italien, Riccardo, et deux mannequins, l’Allemande Filiz et la Néerlandaise Riquelle.

Dans la nuit du 11 au 12 mai, ces trois célibataires ont fréquenté l’établissement du Portier pour le week-end du 3e Monaco ePrix. Mais avec un circuit court pour atteindre ces paradis artificiels promis par l’alcaloïde: de la table à la salle d’eau!

Un agent de sécurité comprend vite le manège. Il suit les trois jeunes gens et les surprend en pleine consommation. Il alerte aussitôt la Sûreté publique.

"C’était une expérience"

"Il m’a tendu un billet de 100 € en échange de mon silence. J’ai refusé", déclare l’agent de sécurité, à propos de l’Italien. Ce dernier est contrôlé en possession d’un pochon éventré avec des traces de poudre blanche. Quant aux jeunes filles, elles racontent la rencontre avec leur fournisseur du soir. "Deux jours auparavant, on a passé l’après-midi sur un yacht. Notre ami nous a rejoints et conduit au Twiga où il nous a proposé la drogue. C’était pour nous une expérience. Nous sommes désolées…"

Le prévenu estime avoir pris une bonne leçon et promet de ne plus toucher aux stupéfiants. "Vous êtes peut-être désolé, ironise le président Florestan Bellinzona. Mais dans cette affaire vous êtes devenu un trafiquant."

"Ce n’était pas mon intention de vendre, affirme Riccardo. J’ai été un peu sot à cause de la boisson. J’ai offert la cocaïne que je consomme depuis trois ans au cours de périodes festives. Ce sont mes parents qui pourvoient à mes besoins financiers, avec 400 € par mois."

"Mes prises, poursuit Filiz, qui déclare un salaire mensuel de 6.700 €, varient entre deux à trois lignes de coke quand je suis en vacances. J’en ai pris cinq fois dans ma vie."

"Pour moi, c’est exceptionnel, assure Riquelle. Car je ne gagne pas plus de 1.900 € par mois."

De 1.000 à 5.000 euros d’amende

Le premier substitut Cyrielle Colle rappellera clairement: "Donner le moindre gramme de cocaïne, c’est du trafic de drogue. Et dans tous les pays c’est pareil ! À Monaco, même riche, on n’achète pas les gens pour contourner les lois. La police a également bien fait son travail avec ce petit monde drogué, inaudible sur le moment, Monsieur avait même des traces de cocaïne sur les trois cartes qu’il détenait. Aux fins d’obtenir une tolérance zéro, vous le condamnerez à une amende de 5.000 €. Ces demoiselles, à 1.000 € d’amende chacune."

Mais pour la défense, on ne connaît pas les questions posées. "En revanche, on peut lire les réponses sur le PV. En attendant, les analyses de sang sont négatives. Mon client a-t-il de l’argent ? Non ! L’hélico qui l’a conduit en Principauté et le yacht prêté pour la journée appartiennent à un copain. Prononcez la meilleure sanction."

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.