“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prof de maths incapable de compter les verres bus pendant le Grand Prix de Monaco

Mis à jour le 17/12/2018 à 11:35 Publié le 17/12/2018 à 08:03
"Nul besoin d’être féru en mathématiques. Au niveau de l’ivresse, les chiffres sont simples: à 0,25 mg le taux est contraventionnel; à 0,40 mg il est délictuel; et au-dessus le risque d’accident est mortel", a rappelé le Premier substitut.

"Nul besoin d’être féru en mathématiques. Au niveau de l’ivresse, les chiffres sont simples: à 0,25 mg le taux est contraventionnel; à 0,40 mg il est délictuel; et au-dessus le risque d’accident est mortel", a rappelé le Premier substitut. Photo Michael Alesi et Patrice Lapoirie

Le prof de maths incapable de compter les verres bus pendant le Grand Prix de Monaco

Un professeur de mathématiques a consommé plus de deux verres d'alcool avant d'entreprendre un tour de piste sur le circuit du Grand Prix de F1. Il a terminé sa course dans les glissières de sécurité.

En période du Grand Prix de F1, alcool et vitesse se conjuguent au présent et en même temps pour une majorité de conducteurs à la recherche de sensations.

Certainement grisé par l’ambiance et la boisson, un prof de maths lyonnais n’a pas su compter jusqu’à deux: le chiffre limite pour éviter l’état d’ivresse au volant.

Le 25 mai dernier, au court d’un tour sur le mythique circuit, arrivé à hauteur de la rue Caroline vers 3h10, il heurte avec son véhicule les glissières de sécurité. Les policiers, dont le...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct