Rubriques




Se connecter à

Le militaire avait beaucoup trop bu

Un militaire de carrière de 28 ans, de passage sur la Côte d’Azur pour participer à une mission humanitaire, a eu tort de trop aimer le rosé.

J.-m.f. Publié le 07/09/2017 à 11:07, mis à jour le 07/09/2017 à 11:09
La consommation d'un verre d'alcool augmenterait les risques de cancer du sein. Photo : Patrick Clementé

Il revenait en Principauté, ce lundi 4 septembre, avec sa camionnette, pour retrouver un camarade d’armes, après avoir distribué des denrées alimentaires aux sans-abri de la région niçoise.

Contrôlé vers 13 h, au rond-point Wurtemberg, par les policiers à cause d’une manière de conduire assez étrange, ce parachutiste avait un taux de 1,05 mg d’alcool par litre d’air expiré. Il a comparu menotté, le lendemain, devant le tribunal correctionnel, selon la procédure de flagrant délit, après avoir passé la nuit à la maison d’arrêt.

À l’audience, le jeune homme est presque au garde-à-vous quand la présidente Françoise Dornier l’interroge.

 

"Vous aviez bu, selon vos déclarations, cinq grands verres de vin. Vous vous sentiez en état de conduire votre véhicule utilitaire?" Le prévenu, discipliné, se dit "désolé! C’est la première et dernière fois que je me laisse aller à de telles libations…"

Au passage, la magistrate relève que ce soldat n’a jamais été sanctionné à Monaco. Mais son casier français est entaché par une condamnation pour stupéfiants par le tribunal de Marseille.

Dès lors, le procureur général adjoint Hervé Poinot reconnaîtra qu’il n’y a "pas grand-chose à ajouter dans un tel dossier lié à l’alcool. Le ministère public ne demandera pas la mort du pêcheur. Mais une peine d’emprisonnement d’un mois assortie du sursis s’impose. Plus une amende de 1.000 euros. Cet homme est averti: s’il recommence une prochaine fois à boire et conduire sur le territoire monégasque, il fera de la détention".

Seraient-ce les états de services du parachutiste qui l’ont conduit à s’enivrer pour oublier les atrocités, la cruauté des guerres? Car d’après la défense, le militaire aurait été envoyé en Libye, Centre-Afrique, Côte-d’Ivoire, au Mali…

"Il a même été blessé en Afghanistan pour combattre les forces rebelles", ajoutera Me Pierre-Anne Noghes-Dumonceau.

Et de poursuivre: "Sa vie exemplaire est jalonnée de nombreuses actions en faveur des plus démunis, des êtres dans le besoin. Il fait du bénévolat pendant ses vacances. Il se bat contre l’excision des jeunes filles au Sénégal. Il aide aussi à la scolarisation des enfants du continent africain. Soyez indulgents, car la prison ne l’aidera pas. Préférez au plus une amende…"

 

Le tribunal prendra bien en compte le parcours et la personnalité du prévenu en le condamnant à 750 euros d’amende avec sursis.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.