Rubriques




Se connecter à

"Le drame a été évité de justesse": ivre, il s'endort au volant de sa voiture et est réveillé par la police

En proie à une forte alcoolémie, un homme croise une voiture en sens inverse, franchit la ligne blanche avant de s'endormir à bord de son véhicule qui s'immobilise. "Le drame a été évité de justesse", soupire le président du tribunal, qui a prononcé une peine de 2.000€ d'amende.

J.-M.F. Publié le 11/03/2019 à 13:27, mis à jour le 11/03/2019 à 08:51
Photo archives Patrick Clémente

Pourquoi a-t-il autant bu: trois mojitos et quatre verres de rhum? Malgré les interrogations réitérées du président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, le prévenu, un maçon portugais, ne livrera aucune raison sur son excès de boisson devant le tribunal correctionnel. Qu’importe après tout. L’essentiel est d’être présent à l’audience.

Car le Lusitanien a échappé au pire le 8 septembre 2018. Avec une alcoolémie de 0,73 mg/l – rappelons qu’à partir d’un taux de 0,40 mg/l c’est un délit –, vers 6 h 40, cet entrepreneur s’est endormi au volant de sa Mercedes, sur le boulevard d’Italie, au niveau du chantier Testimonio.

"Comme vous aviez un véhicule automatique, rappelle le magistrat, il s’est immobilisé dès l’instant de votre somnolence. Vous avez franchi la ligne continue. Or, vous veniez de croiser à la seconde près une voiture roulant en sens inverse. Entre-temps, les policiers sont alertés qu’un automobiliste a été pris d’un malaise. En fait, quand ils viennent pour vous secourir, vous dormiez au volant de votre berline. Non seulement vous conduisiez en état d’ivresse, mais vous possédiez un joint et 3,07 grammes de résine de cannabis dans vos poches. Le drame a été évité de justesse."

"Au moment où un véhicule arrivait en face"

Le prévenu reconnaît son erreur. "Je croyais avoir encore la force de conduire. Concernant le haschisch, je l’avais acheté la veille dans le quartier des Moulins, à Nice. Je n’ai jamais été condamné…"

 

"Il est heureux de voir que tout cela finit bien. Monsieur doit comprendre qu’à partir de deux verres d’alcool on ne peut plus prendre le volant. C’est dangereux pour celui qui conduit ivre, comme pour les autres. De plus, cet homme s’est assoupi au moment où un véhicule arrivait en face…", note le premier substitut, Cyrielle Colle, dans ses réquisitions.

Une peine d’une dizaine de jours assortie du sursis et 45 € d’amende sont réclamés. Sans avocat défenseur, le tribunal, après en avoir délibéré, a condamné le maçon portugais à 2.000 euros d’amende, plus la contravention.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.